Les Etablissements Christophe GRASSOT, franchisé Villaverde de Brignais, ont été cédés à la coopérative agricole EUREA mais ils se trouvent au centre d’une bataille juridique.

EUREA est un groupe coopératif fondé en 1937 par et pour les agriculteurs de la Loire et de la Haute Loire.

EUREA a développé un réseau de jardineries destinées à tous les publics. Il compte aujourd’hui 51 magasins sous plusieurs enseignes (source site corporate) :

  • Gamm Vert Nature, magasins implantés dans les zones proches des grandes villes.
  • Gamm Vert, magasins de proximité en zone “rurbaine” ou péri-urbaine.
  • Gamm Vert Village, magasins implantés dans des zones rurales. Ces magasins proposent un assortiment adapté à une clientèle composée pour partie d’agriculteurs.
  • Agri Sud Est est une enseigne régionale historique tournée vers l’agriculture.

Au centre d’une bataille juridique

Cette cession ne se déroule pas de façon sereine et la jardinerie Villaverde se trouve au centre d’une bataille voire d’un tiraillement juridique.

SEVEA exploite le réseau de jardineries sous enseigne Villaverde (192 jardineries sous enseignes Villaverde et Baobab ou affiliées).

En décembre 2015, les Etablissements Christophe GRASSOT de Brignais ont informé SEVEA de son souhait de céder la société au profit d’EUREA

En retour SEVEA a fait connaitre aux actionnaires de la société Etablissements GRASSOT qu’elle entendait préempter les titres de la société.

Depuis des difficultés ont vu le jour et SEVEA a été contrainte de saisir le Tribunal de Commerce de Lyon.

Par un jugement en date du 2 août 2016, le Tribunal a ordonné la cession des actions de la société Etablissements GRASSOT au profit d’EUREA.

SEVEA, non satisfaite et s’estimant bénéficiaire de la cession a décidé d’interjeter appel de cette décision. L’appel sera soumis à la Cour d’Appel de LYON lors d’une audience qui se tiendra le 2 janvier 2017.

Cette affaire mérite une attention particulière. Les conclusions pourraient faire un exemple pour d’autres franchisés.

A suivre