L'info pour les pros !

10 Ans
D’une grande enseigne de jardinerie au handball, l’étonnant parcours de Joël Da Silva Coach en Starligue – LNH
40
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > D’une grande enseigne de jardinerie au handball, l’étonnant parcours de Joël Da Silva Coach en Starligue – LNH

D’une grande enseigne de jardinerie au handball, l’étonnant parcours de Joël Da Silva Coach en Starligue – LNH

Elu meilleur entraîneur en 2016, le nouveau coach de Tremblay opposé ce mercredi soir au PSG en match en retard, aurait pu faire carrière dans une enseigne d’espaces verts.

«Je n’étais pas prédestiné à être entraîneur professionnel. Mais je savais au fond de moi que j’étais fait pour ça. » Joël Da Silva (48 ans), le nouvel entraîneur de Tremblay, qui accueille ce mercredi le PSG en match en retard, s’est servi de ses expériences personnelles pour se construire un parcours atypique. A la fin des années 2000, le Tarnais a en effet choisi le handball plutôt qu’une carrière toute tracée dans une grande enseigne de jardinerie où il évoluait alors depuis neuf ans.

Aujourd’hui, il ne regrette pas ce choix : « J’étais très bien dans ce magasin, j’aurais pu y garder ma vie », raconte l’intéressé sans aucune nostalgie. Lorsqu’il y entre neuf ans auparavant, c’est par la petite porte : «A l’époque, j’entraînais la réserve de Toulouse en Nationale 2, et il fallait bien que je gagne ma vie à côté. J’avais déjà travaillé avec un jardinier pendant les vacances scolaires pour gagner 3 francs 6 sous.» Le magasin le met à l’essai à la réception de marchandise pour voir s’il peut s’intégrer à l’équipe.

Très vite, il est rattaché au rayon « jardin décor contenant », c’est-à-dire l’extérieur et tout ce qui est bacs et poteries. Son responsable se blesse au dos, alors on lui demande de le remplacer pour au moins six mois. «Je n’étais pas formé pour ça, alors j’ai tout fait pour m’adapter. Relever des défis, cela fait partie de mon caractère. Tout comme le sens du travail et de l’effort.»

C’est à l’âge de huit ans que Joël Da Silva a donné le premier sens à sa vie. A Cordes-sur-Ciel, le village médiéval tarnais où il a grandi, c’est soir de lecture après l’école : « Je n’arrivais pas à prononcer le mot pieds. Alors j’ai rejoint mes parents qui travaillaient dans les champs pour qu’ils m’aident. » Sauf que son père et sa mère, qui ont fui la dictature d’Antonio Salazar au Portugal l’année de sa naissance, ne savent ni lire ni écrire le français : «J’étais face à une injustice. Mes copains me plaignaient et j’en ai souffert. Je me suis dit que c’est moi seul qui déciderai de ce que je ferai de ma vie. »

Dans son village, on ne joue pas au rugby, mais au hand. A 14 ans, le coach tremblaisien dirige sa première équipe, celle des filles de son âge : « Avec mon petit bagage du moment, j’apportais ce que je pouvais. J’essayais de reproduire ce que je savais, avec toutes mes incompétences. » Il s’occupe ensuite des filles de Carmaux, puis de la réserve toulousaine tout en travaillant à la jardinerie. «J’étais en perpétuelle évolution. Je m’enrichissais des autres comme une éponge. Pour gagner ma légitimité, je me devais d’être pertinent dans mon travail. »

« Pour le monde du hand je venais de nulle part »

En 2009, Joël Da Silva est chef de secteur au magasin. Après un stage avec l’équipe de France Espoirs, celle des Luka Karabatic, Accambray, Di Panda et Barachet, il opte définitivement pour le hand. Deux ans plus tard, Toulouse lui donne les clés de la D1 après l’éviction du coach, avec succès puisqu’il emmène l’équipe à la 6e place (2012), puis la 5e (2014). «Hormis Toulouse, pour le monde du hand je venais de nulle part. On ne m’a pas fait de cadeau. Pour savoir si j’étais fait pour ce métier, il fallait que je voie ailleurs. »

Il rejoint Saint-Raphaël, avec lequel il atteint la 3e place en 2015, puis la 2e l’année suivante derrière le PSG. « On avait une belle équipe, avec de fortes têtes. Pour survivre dans une meute, il faut un ego ! A mon premier match à domicile, on bat Paris d’un but (32-31). J’ai construit ma saison là-dessus.» En 2016, St-Raphaël est 2e derrière le PSG, ce qui lui vaut d’être nommé meilleur entraîneur de l’année.

« Ce soir-là, mes parents étaient fiers devant leur télé, lâche Joël Da Silva avec émotion. J’ai repensé à leur histoire. Si j’étais né au Portugal, je serai devenu quelqu’un d’autre. Dans chaque expérience, il y a du positif ». Le jour où il est parti de la jardinerie, son directeur lui dit qu’il le reprendra si ça ne marche pas dans le hand. La réponse est franche : «Si je me trompe, alors je l’assume. Mais je ne reviendrai pas. Je n’ai pas peur du lendemain.»

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Christophe Lacaze-Eslous – leparisien.fr
Crédit photo : wikipedia
Sources :
  • https://www.leparisien.fr/sports/ile-de-france/starligue-de-la-jardinerie-au-handball-l-etonnant-parcours-de-joel-da-silva-10-11-2020-8407732.php

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
JAF Publicité - Pack Premium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIGIFLOR Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info