Publicité – Pack Impact

Publicité – Pack Impact

Roland Motte – “La suppression du chimique : Une belle alchimie positive”

roland-motte-JAF-Jardinerie
153

Vues

LARBALETIER

Publicité - Pack Premium

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Roland MOTTE

Roland MOTTE

Jardinier, amoureux du Jardin « au naturel » qu’il aime cultiver dans les Vosges. Passionné depuis toujours du végétal, son expérience au poste de vendeur à celui d’acheteur national, élu "Acheteur de l'année 1996" (Graines d’Or), lui permet d’analyser finement les évolutions du marché et d’observer les tendances pour les pros comme les amateurs. Conseil en développement et en stratégie de communication Roland apporte son expertise auprès de nombreuses entreprises leader du jardin et de la distribution. Conférencier, Conseil et Journaliste, Roland est aussi Président de l'Institut des Sens et de la Couleur au Jardin, dirigeant de la société de conseil RMJ et de la boutique en ligne « Les Jardins de la Terre » -

Cette fois, ca y est ! Qu’on le veuille ou non, qu’on aime ou pas, la loi est passée.

A ce jour, inutile de chercher à vendre ou à utiliser les produits chimiques pour soigner les plantes, c’est interdit, va falloir faire autrement !

Il restera toujours des nostalgiques, ceux qui ont tout prévu et qui ont fait le plein de glyphosate histoire de passer les années à venir à l’abri d’un éventuel manque. Il y a ceux qui n’ont pas anticipé et qui vont râler après le gouvernement qui casse nos habitudes et qui détruit nos tomates. Et puis il y a ceux qui ne verront pas la différence puisque pour eux le jardin, ça reste un monde obscur, réservé aux initiés, alors avec ou sans produit, c’est pas bien grave !

Coté distribution, serions-nous un peu plus prévoyant que le jardinier amateur ? Pas sûr ? A part Botanic, qui, reconnaissons-le, c’est donné onze ans d’avance, et à l’époque, c’était pas gagné… Pour quelques autres, va falloir se remuer pour retrouver le chiffre d’affaire évaporé.

Il y a, heureusement, de nombreuses solutions pour compenser la perte et la remplacer ici ou là par d’autres produits au sein du rayon ou du point de vente. Certes, ça ne sera pas dans la même famille, mais cette interdiction pourrait devenir une opportunité pour vendre autre chose, autrement, et donner une image positive des vendeurs de plantes en tout genre.

Pour cela, la mise en place d’animations, de pédagogie auprès des clients et de formations des vendeurs devrait être la solution la plus rapide.

Et comme en pareil cas, c’est le point de vue qui va faire la différence.
Les négatifs diront que tout est foutu, qu’avec un automne pourri et un manque à gagner conséquent avec cette décision, on s’en sortira pas… Le repli sur soi leur apparaîtra comme une évidence.

Pour les autres, les positifs, ceux qui croient encore à notre profession et à la vie de nos points de vente, ceux qui pensent que le végétal en sortira vainqueur par sa résistance, son adaptation et sa diversité, pour ceux-là alors, les solutions sont nombreuses, dynamiques et innovantes.

L’occasion est belle pour surprendre nos clients, pour innover avec le végétal et pour donner une image « tendance » de notre profession.
Finalement, cette suppression du chimique peut se transformer en une belle alchimie positive !

A bientôt, et bonne année (encore une fois !)

Publication à durée illimitée

Signature : ROLAND MOTTE… JARDINIER !
Crédits Photo : Photo Générique ou logo société
Sources : http://www.rolandmotte.fr/29/edito-266/la-loi-c-est-la-loi-phyto-plante-jardin-jardinier-rayonjardin-jardinerie-soindesplantes.html
Origine : Editorial – Billet d’humeur (Original)
JDC

Publicité - Pack Premium

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !

Votre opinion :

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

JDC

Publicité - Pack Premium

JAF

Publicité -Autopromo

A lire aussi :

Le + Récent

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !