Nous sommes en plein cœur de l’hiver, c’est bientôt Noël, et pour se changer les idées, ou pour se réchauffer, autant parler du salon du végétal qui aura lieu en juin.

Normalement, à cette période, nous devrions avoir un peu plus chaud qu’aujourd’hui. On peut rêver !

Ces blablateries terminées, le thème du salon a enfin été dévoilées, ce sera « De nature conviviale ».
Plus qu’un thème, la convivialité est clairement le fond de commerce de notre métier.

Pour le client d’abord ! Avoir un jardin, c’est un lieu où se sentir bien chez soi, pour vivre peinard avec sa famille. Le top, c’est entre la terrasse et le barbecue pour recevoir les potes.

La convivialité se retrouve aussi grâce à l’environnement végétal. Une plante nous apporte ses fruits, ses légumes, son parfum, sa couleur… Tous ces petits trucs sensoriels qui nous apportent les petits plaisirs de la vie.

La convivialité est là aussi dans les espaces verts. Choisir son appartement dépend en grande partie de l’environnement végétal. Les enquêtes sont légions sur le sujet.

Nous sommes tous d’accord, la convivialité correspond bien à notre marché.
Une fois ce constat effectué, on peut se demander comment traduire cette convivialité dans les faits ?

La convivialité peut-elle se retrouver uniquement dans une plante ou dans un produit ? Peut-être. Mais la convivialité est avant tout une solution, un sentiment humain, et ce sentiment prend sa source dans la relation directe entre les individus.

Mais alors, qui donc est en contact direct avec le client final ? C’est la distribution.
La distribution est là pour rassembler les pièces du puzzle pour proposer une solution de « nature conviviale » à nos jardiniers amateurs.

Alors, au gré des stands des enseignes, nous allons découvrir à Nantes cette convivialité qui ne manquera pas de fleurir ensuite en magasin.

Nous allons apercevoir les dispositions et les moyens développés pour donner à nos vendeurs le temps d’apporter des sourires à nos clients. Les animations, les cafés, les points rencontre, les restaurants, les food truck… Nous allons découvrir tous ces petits refuges inventés par les points de vente pour transmettre du bonheur !
De nature conviviale… Si ce salon tient sa promesse, nous allons renforcer notre réseau et vivre trois jours en harmonie les uns avec les autres… Oubliée la concurrence, la recherche agressive de remise, de prix ou de litiges …
En juin, à Nantes, nous serons dans un monde meilleur !!!

On a le droit de rêver… Vivement l’été !!!