Publicité – Pack Impact

Publicité – Pack Impact

Redevances phytosanitaires – le dossier se complique !

REDEVANCES PHYTOSANITAIRES - LE DOSSIER SE COMPLIQUE ! | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr
114

Vues

comptoir

Publicité - Pack Premium

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents. Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature, du Bien-être et de la Décoration ! Confiance et indépendance : Membre : C2F

La FNPHP dit non à l’augmentation des redevances phytosanitaires. Convoquée dans un délai très court le 28 avril à une réunion de présentation du nouveau dispositif des redevances phytosanitaires, la FNPHP a décidé de ne pas y participer pour montrer ainsi son désaccord.

En effet, selon nos premières simulations, cette réforme entrainerait une augmentation inacceptable des coûts des passeports, des certificats et des contrôles, incompatible avec nos coûts de production. La FNPHP s’oppose donc à toute augmentation des redevances phytosanitaires pour notre secteur en difficulté.

Pour améliorer la trésorerie de nos entreprises, nous avons justement demandé au Ministre de l’Agriculture une « année blanche » au niveau de nos redevances phytosanitaires actuelles. Faut-il rappeler aussi que notre secteur a vu le taux de TVA applicable à ses produits passer de 5,5% à 7% au 1er janvier 2012 puis de 7 à 10% au 1er janvier 2014, soit un doublement en 2 ans, unique dans le secteur agricole !

La consommation de végétaux est donc tout naturellement en baisse, les entreprises en manque de trésorerie compressent encore davantage les effectifs salariés et nous assistons à des pertes d’emplois et à des fermetures d’entreprises nombreuses. Il ne peut donc être question de taxes supplémentaires et nous demandons donc un ajournement sine die pour notre secteur.

Ce nouveau dispositif, s’il était appliqué, viendrait également frapper particulièrement les exportations alors que notre balance commerciale est déjà très largement déficitaire en raison d’importations très nombreuses de plantes et de fleurs produites dans des pays à très bas coûts et dans des conditions environnementales et sociales bien éloignées des nôtres !

Enfin, au moment où notre Gouvernement lance le « choc de simplification administrative », force est de reconnaitre que les modifications envisagées complexifient encore la gestion des passeports et certificats phytosanitaires !

Publication à durée illimitée

Signature : FNPHP
Crédits Photo : FNPHP
Sources : http://www.fnphp.com/sites/fnphpweb/default.aspx
Origine : Communiqué de Presse
SDV

Publicité - Pack Premium

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !

Votre opinion :

PremierTech

Publicité - Pack Premium

JAF

Publicité -Autopromo

A lire aussi :

Le + Récent

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !