Menu

1er média en ligne des Distributeurs de la Nature !

/** * Fonction de suivi des clics sur des liens sortants dans Analytics * Cette fonction utilise une chaîne d'URL valide comme argument et se sert de cette chaîne d'URL * comme libellé d'événement. Configurer la méthode de transport sur 'beacon' permet d'envoyer le clic * au moyen de 'navigator.sendBeacon' dans les navigateurs compatibles. */

Incendies – jardineries

1386

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.

Publicité - Pack Impact

Incendies – jardineries

JARDIVAL - HAUTE SAONE - INCENDIE DEVANT UNE JARDINERIE | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr
La rédaction de JAF-info

Pour la pédagogie….15 mn pour détruire une jardinerie – eh oui ca arrive….voila pourquoi les mesures préventives existent….

Vive le jardin – Fontenay le comte 2010

Jardiland Montferrand en 2010 aussi



 

Une jardinerie-animalerie endommagée par une fusée du feu d’artifice

Publié le dimanche 15 juillet 2012 à 01H23

La jardinerie-animalerie Delbard-Ricard, située avenue Clot-Bey, à Marseille, a été partiellement détruite par une fusée tirée lors du feu d’artifice. “Même si on est surpris, à 95%, cet incendie a été causé par le feu d’artifice. Des résidus de tir ont été retrouvés sur place”, confiait José Allégrini, adjoint délégué au Bataillon des marins-pompiers. Seuls les 1000 m2 d’entrepôt auraient été touchés. Le magasin ainsi que l’animalerie seraient intacts.

Source : http://www.laprovence.com/actu/faits-divers-en-direct/une-jardinerie-animalerie-endommagee-par-une-fusee-du-feu-dartifice


Marseille : polémique après le feu d’artifice

Le feu d’artifice tiré depuis le parc Borély a entraîné l’incendie d’une jardinerie, la polémique enfle

“L’année prochaine, j’espère sincèrement remettre ça au même endroit“, s’enthousiasmait, les yeux pleins d’étoiles, Elianne Zayan, l’adjointe déléguée aux arts de la rue, peu après la fin du magnifique feu d’artifice, à Borély. Moins de 24 heures plus tard, l’élue, le ton grave, déclarait : “Sachant toutes les contraintes, mon souhait aurait été de le tirer de la digue du large ou sur l’eau”. Les raisons de cette volte-face spectaculaire : un incident qui jette le trouble sur l’organisation de cette fête, gâchée par l’incendie de l’entrepôt de 1000 m2 de la jardinerie Delbard-Ricard, causé par des escarbilles.

Malgré la mise en place d’un périmètre de sécurité, des résidus de fusée sont retombés sur un vieux pin, dans l’enceinte de la jardinerie. “À cause du vent, la trajectoire a dû être prolongée au-delà des 150 mètres, analyse, dépité, Julio Fissori, l’artificier italien qui effectuait sa 4e prestation à Marseille. Ces escarbilles sont retombées au mauvais endroit”. Le pin s’est immédiatement enflammé, puis, l’incendie s’est propagé à deux véhicules et à l’entrepôt de la jardinerie. “Ce lieu avait été choisi et étudié, assure l’élue. Mais on n’était pas à l’abri d’une rafale de vent”. “Les conditions de sécurité étaient réunies, affirme de son côté, José Allégrini, adjoint délégué aux marins-pompiers. Selon Météo France, les rafales ne devaient pas excéder 50km/h. Et les conditions de tir sont dangereuses à partir de 70 km/h…… Reste à savoir si l’artificier a bien mis le matériel qu’il avait annoncé…… ” A la différence du Vieux-Port, Borély nécessitait des explosifs plus puissants et tirés plus haut pour être vus de tous. Sinon, “le rendu aurait été ridicule”, assurait l’artificier dans nos colonnes la veille. “Le périmètre est établi en fonction des artifices utilisés, assure Julio Fissori. C’est la première fois de ma vie que j’ai un accident comme ça. On le regrette profondément. Ça nous servira de leçon pour le futur”.

Mais au-delà de ce qu’Elianne Zayan qualifie d'”un manque de chance”, les énormes embouteillages et le stationnement sauvage aux abords du périmètre de sécurité n’ont pas facilité la tâche des secours… Contraints d’arriver à pied dans un premier temps. Plusieurs spectateurs ont d’ailleurs été témoins de l’immense pagaille qui régnait au début de l’intervention. “Heureusement qu’il n’y a pas eu un mouvement de foule”, lâche un Marseillais, “halluciné par cette organisation”.”Les pompiers ont mis du temps à venir à cause des embouteillages”, confirme Bruno Ricard, le patron de la jardinerie . “Les pompiers ont eu toutes les peines du monde à venir jusqu’à nous, poursuit son épouse. Heureusement, seuls la serre des géraniums et l’entrepôt des meubles de jardin ont été touchés.Le magasin et l’animalerie n’ont pas souffert. D’ailleurs dès lundi matin 9 heures, nous seront ouverts. Mais nous en avons, tout de même, pour des milliers d’euros de dégâts”.

Source : http://www.laprovence.com/article/a-la-une/marseille-polemique-apres-le-feu-dartifice


Cholet. Un incendie ravage la jardinerie Leclerc

La réserve de la jardinerie du centre commercial Leclerc de Cholet, rue du Maréchal-Koenig, a pris feu cette nuit, peu après 3 h du matin. Près de 400 m2 d’entrepôt et de bureaux ont été entièrement détruits. 20 sapeurs-pompiers ont lutté pour circonscrire l’incendie. L’intervention a duré plus de quatre heures. Ce jeudi matin, les secours étaient encore présents sur les lieux du sinistre pour éteindre quelques fumerolles et nettoyer le magasin attenant, qui, protégé par un mur coupe-feu, n’a pas été atteint par les flammes,

La jardinerie est fermée au public pour raisons de sécurité. « La charpente métallique, détruite au niveau de la réserve, court sur tout le bâtiment et peut avoir subi des déformations », explique un sapeur-pompier.

Les policiers de l’identité judiciaire ont effectué les premières constatations. Les expertises se succèdent pour tenter de déterminer les causes de l’incendie et évaluer les dégâts. « Pour l’heure, rien ne vient étayer la thèse criminelle, cela semble plutôt accidentel », confie le commissaire de police Gérard Legrand.

Le préjudice financier risque d’être très lourd car, outre les produits, outils et matériaux partis en fumée, le bâtiment est sérieusement atteint. « Mais il est encore trop tôt pour une estimation chiffrée », lance le directeur du magasin. Quant à la date de réouverture : « Impossible de se prononcer en l’état actuel des choses. Des travaux importants seront de toute façon nécessaires. Il faut attendre le résultat de toutes les expertises. »

Source : http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Cholet.-Un-incendie-ravage-la-jardinerie-Leclerc_40771-2101417-pere-pdl_filDMA.Htm


Cholet. Jardinerie Leclerc : la piste accidentelle se confirme

L’incendie qui a ravagé la réserve de la Jardinerie Leclerc dans la nuit de mercredi à jeudi, est très probablement d’origine accidentelle. La police confirme qu’« aucun élément n’a été découvert permettant de soupçonner un acte criminel ».

Quelques jours avant l’incendie, un problème électrique serait survenu dans le bâtiment, étayant l’hypothèse d’un court-circuit. Bien sûr, seuls les rapports d’expertise permettront de confirmer ou d’infirmer cette hypothèse, et de préciser les causes et circonstances précises du sinistre.

Ouest France
http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Cholet.-J…


Cholet. Jardinerie Leclerc : incendiée début août, cambriolée ce week-end

Début août, la jardinerie Leclerc de Cholet avait été la proie des flammes. 400 m2 d’entrepôt et de bureaux avaient été détruits par un feu d’origine accidentelle.

Ce week-end, dans la nuit de vendredi à samedi, le site a été visité, a-t-on appris auprès de la police. L’une des portes d’entrée, endommagée par l’incendie, a été forcée. Trois tronçonneuses, un aspirateur à eau et de l’outillage ont été emportées.

Ouest France : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Cholet.-Jardinerie-Leclerc-incendiee-debut-aout-cambriolee-ce-week-end-_40787-2106197——49099-aud_actu.Htm



Vars : un incendie ravage la jardinerie à l’entrée du bourg – 2 novembre 2012

Près de la moitié des 200 mètres carrés du bâtiment de la jardinerie «Fleurs de Vars» avenue des Platanes, à l’entrée du bourg, ont été détruits, ce midi, par un violent incendie. Le reste du bâtiment a subi les fumées. Des animaux de l’animalerie ont péri. Les rescapés ont été pris en charge par la clinique vétérinaire de la commune.

Vers 13h15, les flammes se sont déclarées dans le bureau de l’entreprise, ont rapidement gagné du terrain. Quand les pompiers sont arrivés sur place, ils ont évacué les habitants des maisons voisines le temps de leur intervention, pour éviter tout risque dû à une éventuelle propagation.
Le gérant de la jardinerie et son épouse, installés là depuis huit mois, étaient absents au moment du départ de feu. Il n’y a pas eu de blessé.

Selon les premiers éléments, le feu pourrait être d’origine électrique. Au cours de la matinée, le disjoncteur avait apparemment sauté à plusieurs reprises.

http://www.charentelibre.fr/2012/11/02/vars-un-…


La Jardinerie : le grand retour !

Le Lundi 11 janvier 2010, en début d’après-midi, la jardinerie “Vive le Jardin” était la proie des flammes et les 2500 m² de bâtiments disparaissaient en fumée. Dés le lendemain du sinistre, Loïc LE BOT, propriétaire fondateur de la jardinerie exprimait déjà sa volonté de reconstruire la jardinerie de Fontenay.
Un fabuleux travail d’équipe !
Très rapidement, Loïc LE BOT, son fils Alexis et l’ensemble du personnel se sont mis au travail pour offrir à leurs clients un nouveau magasin. Dans un premier temps, un tivoli est dressé sur le parking et un autre en partie arrière, la jonction des deux structures se faisant par la zone de vente en plein air épargnée par les flammes. L’ouverture aura lieu le 10 mars et permettra aux clients de revenir dans “leur” jardinerie. Parallèlement les études de reconstruction seront faites et les travaux commenceront au début du mois de mai. Grâce à la réactivité de la direction, à l’engagement des 17 salariés qui ont anticipé leurs congés et au professionnalisme de l’assureur(1), les délais seront tenus et il n’y aura pas eu de mesure de chômage technique prise.
Le démontage du tivoli doit laisser la place à un parking plus vaste. Les travaux de finition de la façade auront lieu dans les prochains jours alors que la charpente et l’orientation du bâtiment permettront d’accueillir des panneaux photovoltaïques en toiture
Un magasin repensé… une offre élargie :
Construite en 1987, la jardinerie a connu pas moins de 7 extensions augmentant ainsi sa surface au fils des ans pour atteindre un total de 4800 m². La nouvelle jardinerie aura la même surface mais la reconstruction aura été l’occasion d’une mise à plat de l’organisation et permettra ainsi d’exploiter pleinement le nouveau magasin. Construite avec des matériaux permettant une meilleure performance énergétique du bâtiment, la nouvelle Jardinerie dispose d’une structure métallique susceptible d’accueillir des panneaux photovoltaïques en toiture.
Après les travaux et l’implantation des rayons, la Jardinerie devrait ouvrir ses portes courant septembre. Dans un espace très lumineux, les clients retrouverons les plantes et produits déjà proposés mais également un rayon animalerie élargi avec l’arrivée des reptiles, un rayon basse cour étoffé ainsi qu’une nouvelle zone consacrée au matériel d’équitation. Toujours parmi les nouveautés, une fleuristerie verra le jour ainsi qu’un rayon dédié aux ustensiles de cuisine et une boutique cadeaux. Afin de compléter son offre, la jardinerie proposera également la vente de produits du terroir ainsi qu’une épicerie fine. Les jardiniers retrouverons une zone de vente en plein air repensée et encore plus attrayante et coté parking, 40 places de stationnement supplémentaires sont créées .
L’animalerie, plus lumineuse, accueillera comme nouveaux occupants, des reptiles. Petit à petit la nouvelle jardinerie reçoit ses équipements, les zones de vente se dessinent, les rayons se remplissent… une nouvelle page se tourne !
Une famille… un réseau
En plus de la Jardinerie de Fontenay, Loïc LE BOT et son fils sont propriétaires des Jardineries de Luçon, du Château d’Olonne, de Montaigu et des Herbiers. Ils détiennent également sur grande surface de bricolage sous l’enseigne Weldom à Saint Hilaire de Riez.
Le siège social de ce réseau se trouve à Fontenay et emploie 5 personnes.
(1) Cabinet CHAUVIN – AXA – Fontenay

.

Source : http://www.youtube.com/watch?v=4HjePH8ZqR8 
Signature : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents ! – Nantes –
Origine : Veille – Curation
La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Membre : C2F - Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs

Crédit photo

  • Photo générique ou Annonceur

Sources :

Les sources n’apparaissent pas temporairement – nous mettons tout en oeuvre pour réparer ce dysfonctionnement

Durée de publication :

  • Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée.
  • Publication pouvant être à durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé”
  • Publication limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”
  • Publication limitée à la durée de la vie commerciale pour les livres

Vidéo - Audio - Réseaux sociaux

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

C'est gratuit 😉

JAF

Publicité -Autopromo

Commenter
JAF

Publicité -Autopromo

Accès rapide

Menu
Menu

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

” Dans le calme ou la tempête : Humanisme, Engagement, Indépendance, Plaisirs et Réactivité ! “

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !