Publicité – Pack Impact

Publicité – Pack Impact

Hauts-de-France – Craintes d’un projet d’un Leclerc, qui viendrait avec une jardinerie et un magasin de bricolage

leclerc
255

Vues

comptoir

Publicité - Pack Premium

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents. Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature, du Bien-être et de la Décoration ! Confiance et indépendance : Membre : C2F

Pourquoi le supermarché est au point mort à Poix-de-Picardie – L’implantation d’un supermarché à Poix sera-t-elle « sacrifiée » au profit du projet d’un centre Leclerc à Croixrault ? Rose-France Delaire craint pour les commerces locaux

.

Rose-France Delaire, maire de Poix, mais aussi élue communautaire, disait jeudi soir devoir rendre des comptes à sa population, qui la sollicite sur l’installation d’un supermarché route de Conty.

Le sujet sera débattu en conseil communautaire au mois de mars. Mais jeudi soir, Rose-France Delaire, maire de Poix, a exposé toutes ses craintes de voir le projet d’implantation d’une moyenne surface route de Conty (un Intermarché était pressenti) torpillé par un autre projet plus conséquent : celui d’un Leclerc, qui viendrait avec une jardinerie et un magasin de bricolage sur la ZAC de la Mine d’or à Croixrault. Relatant les débats tenus le 12 février dernier, lors d’une réunion des commissions urbanisme et développement économique de la Communauté de communes Somme Sud-Ouest (CC2SO), Mme Delaire s’est dite « vraiment surprise de voir le président (ndlr : Alain Desfosses) opposer les deux projets aussi clairement. Et ce qui me choque beaucoup, c’est qu’on oppose deux projets dont l’un n’existe pas ».

« Il pense que l’alimentaire là-haut est la condition pour faire venir autre chose. »

Rose-France Delaire, maire

Le futur supermarché poyais est désormais soumis à la mise en compatibilité du plan local d’urbanisme et à l’ouverture d’une enquête publique, alors même que l’avis de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) semble favorable. Le fait que ces démarches traînent n’est pas bon signe pour le maire.

D’autant que selon elle, « M. Desfosses a avancé sa position quant à l’intérêt général du dossier de Poix ». Or, l’intérêt général pour le président (toujours selon les élus de Poix), se situe plus du côté de Croixrault « où l’implantation d’un magasin Leclerc serait le point de départ pour d’autres projets. Il pense que l’alimentaire là-haut est la condition pour faire venir autre chose. »

Interrogé sur le dossier hier, vendredi, Alain Desfosses voulait éviter de commenter les travaux d’une commission, « sachant que le dossier sera débattu dans un conseil communautaire. Dans toute décision, il y a des avantages et des inconvénients. Quand on a construit la crèche à Airaines, aucune autre commune n’a estimé être déshabillée. »

La veille au soir, les élus de Poix, Romuald Trabouillet en tête, parlaient bien « d’aberration » pour qualifier le projet de Croixrault, et l’impact qu’il aurait sur le commerce du centre-bourg. « La ZAC de Croixrault a pour vocation à accueillir de l’industrie, pas du commerce. De plus, la position actuelle de l’État est bien de redynamiser les centres-bourgs et donc d’y favoriser la réimplantation des commerces. »

Les élus locaux s’inquiètent aussi des conséquences d’un commerce sur la ZAC de Croixrault sur les habitudes commerciales des habitants de Poix, « qui devront donc prendre leur voiture pour aller faire des courses », et surtout sur les commerçants du centre-bourg. « C’est la mort annoncée du commerce local si ce projet se réalise. Or beaucoup de nos projets découlent aussi de l’attractivité de notre centre-bourg (lire ci-dessous). Il ne faut pas que Poix-de-Picardie devienne une commune dortoir ».

Publication à durée illimitée

Signature : courrier-picard.fr – DELPHINE RICHARD
Crédits Photo : Photo Générique ou logo société
Sources : http://www.courrier-picard.fr/167655/article/2019-02-22/pourquoi-le-supermarche-est-au-point-mort-poix-de-picardie
Origine : Veille – Curation
EVERGREEN

Publicité - Pack Premium

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !

Votre opinion :

Laisser un commentaire

Publicité - Pack Premium

JAF

Publicité -Autopromo

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !