Publicité – Pack Impact

Publicité – Pack Impact

Des jardineries francaises en pologne ?

264

Vues

PremierTech

Publicité - Pack Premium

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents. Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature, du Bien-être et de la Décoration ! Confiance et indépendance : Membre : C2F

Passée en vingt ans d’une économie planifiée à une économie de marché, la Pologne pourrait consommer des produits horticoles français.

Avec plus de 38 millions d’habitants sur 312 000 km², la Pologne est l’un des plus grands États d’Europe. Ce pays dispose d’un climat présentant de grandes amplitudes de températures. L’hiver est très froid (- 25 °C, voir jusqu’à – 30 °C cette année) et très enneigé. Le printemps est généralement ensoleillé et chaud. Et l’été peut être très chaud (il fait parfois plus de 30 °C).

Le jardin individuel recherché
L’économie du pays a subi de profonds changements, qui ont affecté, à des rythmes divers, tous les secteurs dans le but de se préparer pour l’adhésion à l’Union européenne, dont les négociations ont démarré dès 1994 pour aboutir le 1er mai 2004.
Au sortir de quarante-cinq années de communisme, la Pologne est passée, presque sans transition, d’une économie collectiviste à une économie de marché. Elle est devenue l’une des économies les plus dynamiques d’Europe et est le seul État européen à ne pas avoir connu la récession lors de la crise économique de 2008-2010.
La Pologne est aujourd’hui la première bénéficiaire de la politique de cohésion de l’UE pour la période 2007-2013 et perçoit ainsi 67,3 milliards d’euros. Les projets de développement du secteur de l’horticulture ornementale sont éligibles à ces fonds.
La production horticole polonaise est principalement centrée sur les pépinières (7 316 ha, 60 % en conteneurs, 40 % en pleine terre) conifères, arbustes d’ornement, fruitiers, arbres d’alignement et sur les fleurs coupées (4 625 ha), en pleine terre et sous abris.
Les plantes en pot d’ornement et les vivaces sont regroupées sous le segment des produits de pépinière ornementale et sont peu visibles dans les statistiques mais, néanmoins, en forte croissance.
La consommation est en hausse (+ 8,5 % chaque année), ce dont profitent les fleurs et plantes. Ceci s’explique par l’envie de consommer et par l’intérêt des Polonais pour la maison individuelle avec jardin.
L’évolution culturelle, l’économie en amélioration régulière, l’esprit d’entreprise, le goût pour la propriété individuelle, la fertilité de la terre concourent aussi à favoriser cette évolution.
Le marché polonais est particulièrement friand de nouveautés et le consommateur est très sensibilisé au prix (Internet est aussi performant qu’ailleurs !).
Pour les achats de végétaux et produits de jardin, les points de vente GSB dans les centres commerciaux et les boutiques en zone urbaine sont privilégiés. On ne trouve pas de jardineries d’enseigne, peu de jardineries indépendantes, mais des points de vente type Lisa (libre-service agricole) en zone rurale.

Adapter l’offre et la logistique aux contraintes locales
La période courte de végétation conditionne ce marché. Les plantes de pépinière doivent être très résistantes au froid et au sec, les plantes ornementales fleuries (clématites, hortensias…) doivent pouvoir être cultivées serrées en hiver, car les surfaces sous serres chauffées sont rares, et exploser en végétation et en floraison en peu de temps, dès le printemps.
La domination hollandaise, principalement sur les plantes en pot et dans une moindre mesure sur les fleurs coupées, n’est pas irrémédiable surtout en raison d’une qualité moyenne peu adaptée aux contraintes climatiques.
L’offre française pourrait être plus proche des attentes de la Pologne en termes de qualité de produits. Il est cependant nécessaire de regrouper et de mutualiser cette offre en fonction des attentes de ce marché, d’en assurer un acheminement logistique performant et de communiquer sur nos différences positives par un marketing adapté.

La Pologne doit être vue comme la plate-forme opérationnelle de la conquête de l’Est par la production française soucieuse d’exporter.

Source : http://www.lienhorticole.fr/actualites/marches-et-si-le-plombier-polonais-nous-achetait-des-plantes-56337.html

Publication à durée illimitée

Signature : signature : vide
Crédits Photo : Photo Générique ou logo société
Sources : sources : vide
Origine : Veille – Curation
SDV

Publicité - Pack Premium

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !

Votre opinion :

Publicité - Pack Premium

JAF

Publicité -Autopromo

A lire aussi :

Le + Récent

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !