Publicité – Pack Impact

Publicité – Pack Impact

Brand Wagenaar – point europeen sur le marche du vegetal en fevrier

BRAND WAGENAAR – POINT EUROPEEN SUR LE MARCHE DU VEGETAL EN FEVRIER | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr
191

Vues

Publicité - Pack Premium

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Wijbrand WAGENAAR

Wijbrand WAGENAAR

Analyste expert des filières horticoles - Analyst in ornamental horticulture MEDIOFLOR SARL- Spécialité recherche tendances production, mise en marché et évolution consommation pour les métiers de l’obtention, de la production, du négoce et de la distribution des secteurs de l’horticulture ornementale Specialization : Research on trends and évolution of consumption of the production, negotiation and distribution in the ornamental horticulture sector Expert des Pays-Bas Curieux de comprendre les évolutions du monde qui nous entourent et plus particulièrement l’évolution économique probable et ses conséquences sur la consommation en France. Je suis plus précisément intéressé par tout ce qui touche les filières de l'horticulture ornementale en Europe, et je travaille en réflexion prospective pour pouvoir assister les acteurs de l'obtention, de la production et de la distribution dans ces filières.

Le 17 mars – Les exportateurs néerlandais de fleurs et plantes ont réalisé à en février un chiffre d’affaires de 544 millions d’€. Comme pour le mois de janvier cela représente un recul de 3% comparativement à la période précédente.

Le retard est surtout perceptible pour le segment des plantes en pots d’intérieur et d’extérieur, qui affichent un recul de 8% jusqu’à fin février inclus, c’est plus important que pour le segment des fleurs coupées qui ne cède qu’un point.

Le recul en valeur des exportations est surtout ressenti en Allemagne et en Russie. D’autres destinations importantes comme l’Angleterre (+17%) et la France (+14%) montrent des chiffres en forte progression, d’après l’organisme VGB. Le top-3 des principales destinations jusqu’à fin février inclus arrivent à une progression de 2%, ce qui alimente encore un peu l’optimisme des grossistes exportateurs.

Traditionnellement le commerce des fleurs et plantes prends de la vitesse en février, principalement en raison des journées spécifiques pour les végétaux d’ornement, comme la St Valentin, la journée internationale de la femme et le printemps naissant. Les exportations ont représenté en janvier 387 millions d’€, le mois dernier le chiffre d’affaires réalisé atteint 544 millions d’€ soit 160 millions d’€ de plus. L’organisme des exportateurs, le VGB base ces données sur les statistiques de Floridata.

Du retard sur l’an passé

La diminution de 31 millions d’€ enregistrée en cumul jusqu’à fin février est principalement causée par la baisse des exportations vers l’Allemagne (-12 millions d’€ pour une somme totale de 279 millions d’€) et vers la Russie (-23 millions d’€ pour une somme de 37 millions d’€). Les exportations de plantes vers l’Allemagne reculent de 12% jusqu’à fin février inclus de 84 millions d’€, la valeur des fleurs coupées exportées ne baisse que très peu. Il faut prendre en compte que la St Valentin tombait dans le week-end de carnaval, ce qui semble avoir pénalisé les ventes de fleurs.

D’après les exportateurs, le retard pour le segment des plantes en pot d’intérieur et d’extérieur dans ce pays est principalement redevable au segment de marché jardineries et à des conditions météorologique un peu moins favorables qu’en 2014.

La baisse des ventes vers la Russie, qui avait commencé l’an dernier par moins 10%, s’est accentuée et représente sur les deux premiers mois de l’année un recul de 32%. Ce marché en croissance jusqu’en 2012 s’est stabilisé en 2013 et a commencé à baisser en 2014 et cette année les conséquences se font sentir négativement sur les prix. C’est surtout le cas pour le positionnement des produits prémium qui souffrent le plus.

Les progressions

Ce qui surprends le plus en ce début d’année, c’est la progression des deux principaux marchés que sont l’Angleterre (+10% pour une valeur de 132 millions d’€) et surtout la France (+ 14% pour une valeur de 128 millions d’€). Ces augmentations compensent la baisse du marché Allemand, et ce top-3 pèse 60% du total des exportations de fleurs et plantes et affiche 2% de progression, l’an dernier à fin février l’évolution était similaire à l’année précédente. La croissance vers l’Angleterre s’explique par un rapport favorable entre l’Euro et la Livre.

“D’ailleurs, la faiblesse de l’Euro en dit long sur l’état de l’économie Européenne”, d’après Leo Lamboo directeur de Holland Indoor Plant. “Bien qu’en Angleterre, la reprise économique ne soit pas encore complètement satisfaisante. Les chiffres vers cette destination progressent, ce qui incite d’autres exportateurs à ce tourner vers ce marché et augmente la concurrence”. D’après les analyses du VGB, en Angleterre, la valeur moyenne des plantes en pot augmente plus rapidement que celle des fleurs coupées.

C’est également le cas de la Suisse, destination en augmentation pour les exportateurs de plantes et fleurs Néerlandais qui ont réalisé en février vers ce pays une progression de 10% pour une valeur de 34 millions d’€. En fin d’année dernière la valeur du Franc Suisse a fortement augmenté en rapport de la valeur de l’Euro. “Les super marchés ont baissé de 10% les prix à la consommation des fleurs”, précise Jacques Barnhoorn directeur de Gebr. Barnhoorn Bloemenexport. “A la fin de l’année, l’on sera fixé sur le comportement des consommateurs au regard de cette baisse, mais pour le moment, les trams de Bâle et Zürich sont pleins de suisses qui vont faire leurs courses en Allemagne.”.

L’augmentation significative des exportations vers la France est en cours d’analyse. Pour cette destination, pas d’explications par une différence de cours favorable. Il semblerai que l’offre de la production Française soit de plus en plus décalée par rapport à son marché et que la flexibilité, les services et la logistique des exportateurs néerlandais soit bien plus performante et en rapport avec les attentes des acheteurs des principales centrales.

Le VGB est une organisation qui regroupe, les importateurs et exportateurs grossistes en fleurs et plantes. L’ensemble des membres de cette organisation réalise un chiffre d’affaires annuel de 3,5 milliards d’ €.

Brand WAGENAAR – Analyste Expert des filières horticoles

medioflor@wanadoo.fr

Publication à durée illimitée

Signature : Medioflor
Sources : http://www.medioflor.com/
Origine : Communiqué de Presse
PremierTech

Publicité - Pack Premium

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !

Votre opinion :

comptoir

Publicité - Pack Premium

JAF

Publicité -Autopromo

A lire aussi :

Le + Récent

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !