Publicité – Pack Impact

botanic – strategie anti-pesticides

193

Vues

PALMES

Publicité - Pack Premium

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents. Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature, du Bien-être et de la Décoration ! Confiance et indépendance : Membre : C2F

Botanic et le buzz des pesticides – La jardinerie Botanic était présente au Salon de l’agriculture. A cette occasion, Stéphane d’Halluin, responsable du développement durable chez Botanic, en a profité pour raconter la démarche de Botanic concernant les pesticides :

 « Dans les années 2000, c’est là vraiment qu’ est monté tout ce buzz autour de la problématique des pesticides et nos dirigeants se posaient des questions sur tous ces produits qu’ on vend dans nos magasins. » En effet, c’est à cette époque que François Veillerette lance sa croisade antipesticides, notamment en publiant en 2003 son livre Pesticides : le piège se referme, aux éditions Terre Vivante. Donc, pour savoir si les pesticides « étaient si nocifs pour la santé ou pas » et si le buzz créé par François Veillerette était justifié, Botanic décide de s’adresser non pas à des agences sanitaires officielles, non pas à des toxicologues, mais… aux auteurs du buzz : « Et du coup, on s’est fait accompagner par deux structures. Une qui est Terre Vivante (…) et puis une ONG environnementale qui s’appelle Générations Futures qui milite contre les pesticides et contre les OGM. On a fait avec eux une évaluation des matières actives d’une centaine de produits qu’on avait à l’époque dans nos magasins. » C’est sûr que payer des militants antipesticides pour avoir leur avis sur les pesticides, c’est un peu comme si on commandait une étude au PS pour savoir si François Hollande est bien le président le plus adapté à la situation. Et Stéphane d’Halluin précise : « Et le constat a été très très clair par rapport aux impacts sur la santé environnement de ces produits. » Noooon sans blague !


http://alerte-environnement.fr/2013/03/06/botanic-et-le-buzz-des-pesticides/

Publication à durée illimitée

Signature : signature : vide
Crédits Photo : Photo Générique ou logo société
Sources : sources : vide
Origine : Veille – Curation
PremierTech

Publicité - Pack Premium

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Votre opinion :

longueil

Publicité - Pack Premium

Autopromo

Publicité -Autopromo

A lire aussi :

Le + Récent