2014 – l’horticulture en crise

96

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

2014 – l’horticulture en crise

La rédaction de JAF-info

Muguet, roses, hortensias, cyclamens, chrysanthèmes, géraniums, pensées, primevères, bulbes, plants potagers… En France, les Pays de la Loire sont le leader toute catégorie en plantes ornementales. Mais le premier bassin horticole tremble sur ses bases, ébranlé par trois longues années de crise.

Les printemps grisaille et les automnes diluviens se succèdent. « Quand il pleut, on n’a pas envie de mettre ses bottes et d’aller planter des végétaux », observe Christophe Thibault, président de la coopérative Fleuron d’Anjou.

La météo « pourrie » amplifie l’effet abrasif de la crise économique qui rogne le porte-monnaie des jardiniers amateurs et le budget consacré par les communes au fleurissement.

Les jardineries, par lesquelles transite le tiers des ventes de végétaux, sont désertées. Affaiblis par la chute des ventes, les 200 magasins Jardiland viennent d’être rachetés par le fonds d’investissement L-Gam, propriété de la famille princière du Lichtenstein. À Saint-Etienne, Jardi Expansion a cédé en catastrophe ses magasins Delbard, avant d’être liquidée fin janvier.

Dans ce contexte de lutte pour la survie, les enseignes spécialisées (Truffaut, Jardiland, Gamm vert, Botanic, Nalod’s…) se bagarrent férocement sur les prix. Elles n’hésitent pas à mettre en concurrence la production locale avec les fournisseurs étrangers, dont les coûts de production sont inférieurs de moitié.

Prix cassés et main-d’oeuvre sous-payée

Les Néerlandais cassent les prix grâce à des serres géantes ultra-mécanisées. Les Allemands bénéficient de la main-d’oeuvre sous-payée des pays de l’est de l’Europe. Italie et Espagne jouent aussi sur les bas salaires.

« Les centrales d’achat ne jurent que par le prix, déplore Claudine Oger, présidente de l’Union horticole de l’Anjou. Qu’on ait fait la plus belle fleur du monde avec le plus grand soin, cela reste leur seul critère d’achat. »

Toute la mécanique de la filière se grippe, soumise à un redoutable effet domino. Les banques ne s’y trompent pas : elles classent désormais l’horticulture comme « secteur risqué ». Les magasins gèlent les commandes. Les grossistes en plantes, intermédiaires entre les producteurs et les points de vente au détail, périclitent. À Avignon, le négociant Thomas fleurs (vingt salariés) a déposé son bilan. Les végétaux cultivés dans les serres ne trouvent plus preneurs.

« Depuis plusieurs années, on jette des plantes au lieu de les vendre. On paie des salariés, du terreau, de l’engrais, des jeunes plants. Et tout cet argent part à la poubelle ! », se navre l’horticultrice angevine.

« Des clients ont annulé leurs commandes en 2013. Ils baissent les prix et les quantités, confirme Henri Mercier, directeur général de Sicamus, leader européen de l’hortensia, près d’Angers. On se bat pour baisser les coûts. On mécanise. En dix ans, nous avons supprimé l’équivalent de vingt-deux emplois saisonniers. On puise dans les réserves. On se situe dans un tissu économique de PME où tout le monde est tenté de baisser les bras. »


Cinq solutions pour refleurir de plus belle au printemps

Signes de qualité. Le ministère de l’Agriculture réfléchit à un logo Fleurs de France. Les entreprises Turc et Terrena cultivent un dahlia Label rouge. Froger Fleurs livre des fleurs coupées sous marque Produit dAnjou avec l’appui du conseil général. Le label Plante bleue garantit une production respectueuse de l’environnement et des normes sociales.

Pacte végétal. Le marché des paysages et des espaces verts est approvisionné à 70 % par des plantes importées, déplore le Bureau horticole régional. Ce dernier demande aux collectivités de s’engager à acheter des végétaux produits localement.

Recherche. Le pôle Végépolys encourage les entreprises à collaborer avec les centres de recherche. Les principaux acteurs de l’hortensia cherchent les meilleures recettes culturales. Les rosiéristes de Doué-la-Fontaine s’associent aux plus fines gâchettes de la recherche angevine pour décrypter la carte d’identité génétique du rosier.

Innovation. Elle se déploie tous azimuts : coloris, résistance aux maladies, terreau enrichi en micro-organismes stimulateurs des racines, kit de plantation, vente en direct sur internet… On voit fleurir dans la région des étoiles de noël aux bractées immaculées, des hortensias aux tiges noir ébène, des roses bleues… La plante devient mur végétal, dépollue l’air intérieur…

Union. « Il faut se regrouper entre producteurs régionaux pour étoffer la gamme, remplir un seul camion au lieu de multiplier les expéditions individuelles », analysent les pépinières Ripaud (photo à gauche) au Cheffois (Vendée). Au sein de la société Plants d’Anjou, elles ont pu fournir le parc Terra Botanica en fougères arborescentes. Infaisable en solitaire. Uni’T et Végésupply visent une organisation collective des commandes et des livraisons.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Membre : C2F - Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : ENTREPRISES.OUEST-FRANCE.FR

Sources :

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/horticulteurs-affrontent-crise-historique-18-02-2014-132450

Durée de publication :

  • Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée.
  • Publication pouvant être à durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé”
  • Publication limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo - Audio - Réseaux sociaux

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo

Le téléchargement de photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Vous aimez JAF-info ?
Rejoignez les abonnés !

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

C'est gratuit 😉

JAF

Publicité -Autopromo

Commenter :

JAF

Publicité -Autopromo

Accès rapide

Menu
Menu

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​

Vous aimez JAF-info ? L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !