Menu

1er média en ligne des Distributeurs de la Nature !

Défense de l’Animal lance sa campagne nationale de sensibilisation pour la lutte contre la maltraitance animale

128

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.

Publicité - Pack Impact

Défense de l’Animal lance sa campagne nationale de sensibilisation pour la lutte contre la maltraitance animale

Défense de l'animal - JAF-info Animalerie
La rédaction de JAF-info

Défense de l’Animal, porte-parole de 270 associations de protection des animaux et refuges indépendants, lance sa campagne nationale de sensibilisation pour la lutte contre la maltraitance animale.

Cette campagne nationale a pour but de sensibiliser chaque citoyen en les invitant à :

– Signer la pétition qui dénonce la maltraitance animale,
– Soutenir le refuge de proximité qui lutte au quotidien contre la maltraitance,
– Visiter le site web de la campagne : www.defendonslesanimaux.fr
– Faire un don à Défense de l’Animal dont le montant sera dédié à la lutte contre la maltraitance sur le site.

Fortement impliquée dans la lutte contre les violences faites aux animaux, et face à l’urgence de la situation, l’association Défense de l’Animal interpelle les pouvoirs publics et les citoyens afin d’obtenir des sanctions plus sévères contre ceux qui maltraitent les animaux.

En effet, la portée d’un acte de cruauté envers un animal et la souffrance qui lui est causée apparaissent largement sous-estimées.

La reconnaissance de l’animal en tant qu’être vivant doué de sensibilité, inscrite dans le code civil le 16 février 2015, doit aujourd’hui produire ses effets sur le plan pénal. Pour les nombreuses victimes, il est temps de dire stop.

Défense de l’Animal formule 3 demandes :

• L’aggravation de la sanction pénale

Aujourd’hui, une personne qui torture un animal, lui inflige les pires sévices, lui cause les plus grandes souffrances et le met à mort dans des conditions atroces, encourt une peine qui ne pourra excéder deux ans d’emprisonnement et 30.000 € d’amende (article 521-1 du code pénal). C’est insuffisant.

• L’amélioration de la condition de l’animal victime

En 2018, plus de 8.000 animaux maltraités ont été sauvés et pris en charge par les refuges indépendants.
Seulement, entre le moment où l’animal est placé en refuge et le jugement du propriétaire maltraitant, la procédure peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années. Or, tant que le jugement n’a pas été rendu et le propriétaire condamné, l’animal ne peut être adopté et doit rester en refuge.
C’est la double peine pour l’animal victime ! Défense de l’Animal demande la prise en compte de l’intérêt de l’animal placé en refuge sur réquisition judiciaire avec la réduction du temps de la procédure : délai maximum de 6 mois entre l’engagement des poursuites et le jugement.
Le sauvetage et la prise en charge des animaux maltraités représentent pour les associations, membres du réseau Défense de l’Animal, un poids financier énorme, particulièrement en raison du coût des soins nécessaires au bon rétablissement des animaux.

73% des Français sont favorables à ce que l’État participe aux frais engagés par les associations pour s’occuper des animaux maltraités. Défense de l’Animal demande également que l’État contribue financièrement aux soins prodigués à l’animal, jusqu’à l’issue de la procédure judiciaire contre le propriétaire.

• Un suivi de la peine d’interdiction de détenir un animal

La personne reconnue coupable du délit de sévices graves ou de cruauté envers un animal encourt, à titre de peine complémentaire, une interdiction temporaire, voire définitive, de détenir un animal. Si la mesure est essentielle pour prévenir la récidive, elle comporte, en l’état, des insuffisances et des limites à son application.

Défense de l’Animal demande un renforcement du contrôle de l’exécution de la peine d’interdiction de détenir un animal et l’instauration d’un fichier recensant les personnes condamnées à cette interdiction afin de faciliter le contrôle du respect de cette peine.
• En 2019, 25.000 signalements de cas de maltraitance animale (Consultation réalisée auprès des associations membres du réseau)
• 84 % des français font confiance aux associations de protection animale

Étude menée pour Défense de l’Animal par l’IFOP du 22 au 23 octobre 2019 auprès d’un échantillon de 1017 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Représentativité de l’échantillon assurée par la méthode des quotas.

 

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Membre : C2F - Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Communiqué de Presse
Signature : DEFENSE DE L ANIMAL

Crédit photo

Photo Générique ou logo société

Sources :

Durée de publication :

  • Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée.
  • Publication pouvant être à durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé”
  • Publication limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”
  • Publication limitée à la durée de la vie commerciale pour les livres

Vidéo - Audio - Réseaux sociaux

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

C'est gratuit 😉

JAF

Publicité -Autopromo

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

JAF

Publicité -Autopromo

Accès rapide

Menu
Menu

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

” Dans le calme ou la tempête : Humanisme, Engagement, Indépendance, Plaisirs et Réactivité ! “

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !