L'info pour les pros !
Crise sanitaire – Les fleuristes se félicitent des nouvelles mesures de l’Etat
311
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Crise sanitaire – Les fleuristes se félicitent des nouvelles mesures de l’Etat

Crise sanitaire – Les fleuristes se félicitent des nouvelles mesures de l’Etat

ffaf-fleuriste-jaf-fleuriste

Annoncées jeudi dernier par le Ministre de l’économie Bruno Lemaire, les nouvelles mesures prises pour aider les entreprises touchées par la crise sanitaire sont une bouffée d’oxygène pour la profession.

La Fédération Française des Artisans Fleuristes, s’en félicite, car grâce à ces nouveaux dispositifs des entreprises pourront être sauvées.

Les artisans fleuristes, suite aux demandes répétées depuis plusieurs semaines ont été entendus. La F.F.A.F tient à saluer la qualité d’écoute du Ministre Délégué Alain Griset, chargé des TPE/PME et de l’artisanat, et l’attention apportée aux artisans fleuristes au sein du Ministère l’Économie.

En intégrant les fleuristes dans les dispositifs spécifiques liés à l’événementiel et au tourisme, une partie des entreprises concernées seront en mesure de pérenniser leur activité.

Entre 10 à 20% des fleuristes éligibles

Dans l’état actuel de la situation, toutes les entreprises ne pourront bénéficier du dispositif en question.

La F.F.AF. estime aujourd’hui entre 10 et 20 % les entreprises éligibles. Ce dispositif permettra à d’autres entreprises d’appréhender l’avenir avec davantage de sérénité.

La conjoncture demeure incertaine

Depuis sept mois, les fleuristes connaissent comme bon nombre d’autres professions, des difficultés économiques importantes.

Elles sont accentuées pour la profession par la structure même des entreprises, majoritairement des indépendants. Ces difficultés sont ressenties à différents échelons sur le territoire. Dans cette période paradoxale, certaines entreprises rencontrent d’importantes difficultés, d’autres au contraire connaissent un niveau d’activité tout à fait correct.

La fleur est encore plébiscitée par le consommateur en province ou dans les principales zones de villégiature. Mais les fleuristes spécialisés dans l’évènementiel, en particulier à Paris et dans les grandes métropoles françaises, subissent eux une conjoncture pleine d’incertitude. L’hôtellerie, la restauration, les grandes manifestations, les assemblées professionnelles, les cérémonies privées ou tout autre évènement toujours contraints ou proscrits, sont autant de motifs pour certains fleuristes de ne pas retrouver une activité normale. Le chiffre d’affaire perdu est dans leur cas celui du seuil vital de rentabilité.

Sans seuil minimal de perte de chiffre d’affaire, les fleuristes pourront au besoin bénéficier de la prise en charge à 100% de l’activité partielle jusqu’à fin décembre. Sans conditions, ni reste à charge, il s’agit là d’un dispositif qui permettra de sécuriser l’emploi et les entreprises. Ces annonces sont un signal très fort adressé aux artisans fleuristes.

Anticiper l’avenir

La filière fait face également à d’autres problématiques, comme une concurrence forte de la grande distribution visant à une standardisation outrancière de l’offre, et globalement une dangereuse baisse des prix. Des difficultés récurrentes de recrutement, avec un niveau de salaire assez faible et nombre de contraintes, des profils qualifiés qui peinent à être recrutés. Les entreprises qui subissent un taux de marge extrêmement bas génèrent donc une capacité de rémunération limitée.

Certains leviers pourraient être activés pour préserver à terme un grand nombre d’entreprises et permettre aux artisans d’aborder l’avenir avec sérénité. Pour exemple par l’application d’un taux de TVA réduit sur l’ensemble de l’offre florale et végétale, mise en forme ou vendue en l’état. Également, répondant à une forte attente de reconnaissance des professionnels, la protection du métier et de son savoir-faire, par la mise en œuvre d’un diplôme obligatoire pour l’installation.

Dans un avenir très proche, printemps 2021, la F.F.A.F estime à 15% le nombre de fleuristes qui auront tiré définitivement le rideau durant la crise sanitaire.

 

A lire aussi :

[Vidéo] Bruno Le Maire “Les nouvelles activités inclues dans la liste des secteurs S1 et S1 bis pourront également bénéficier, de manière rétroactive, des exonérations de charges sociales sur la période couvrant le mois de février à mai 2020”

France Relance – Fleuristes et Grossistes de Fleurs et Plants sont dans la liste des Entreprises du Plan Tourisme (liste des S1 et S1 bis – Evènementiel)

Exclusif – Les Jardineries Animaleries Fleuristes ont obtenus 283 Millions d’euros sous forme de Prêt Garanti par l’Etat (PGE)

[Vidéo] Novafleur Tours 2020 – En pleine lumière : Florent Moreau – Président de la Fédération Française des Artisans Fleuristes (FFAF)

[Vidéo] Exclusif – Novafleur Tours 2020 – Alain GRISET  Ministre des PME : “Les fleuristes vont pouvoir bénéficier du plan de soutien lié à l’événementiel” 

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : FFAF
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
comptoir Publicité - Pack Premium

Une réponse

  1. Le retour à une TVA réduite sur les produits non transformés, voilà une bataille que devrait mener l’interprofession. Son passage à 18.6 il y a quelques décennies avait conduit à la fermeture de nombreux établissements horticoles. Le passe de 5.5 à 10 a forcément impacté nos trésories..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

comptoir Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info