L'info pour les pros !
10 Ans !
CoronaVirus – La FNPHP, les producteurs de végétaux d’ornement propose au gouvernement un plan de soutien et de relance pour le secteur horticole français
584
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
LES ENTREPRISES HORTICOLES EN SITUATION D'URGENCE | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr
La rédaction de JAF-info

CoronaVirus – La FNPHP, les producteurs de végétaux d’ornement propose au gouvernement un plan de soutien et de relance pour le secteur horticole français

Le jeudi 30 avril 2020, la FNPHP a transmis son « Plan de Soutien et de Relance du Secteur Horticole Français face à la Crise Covis-19 » à Monsieur Edouard Philippe, Premier Ministre, Monsieur Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances et Monsieur Didier Guillaume, Ministre de l’Agriculture.
Ce plan a été construit sur la base de compilations et analyses des données économiques des entreprises de production Horticole, conduites par la FNPHP au travers d’enquêtes hebdomadaires depuis le 15 mars. Il est le fruit d’un intense travail collaboratif avec la FNSEA et d’échanges fréquents avec les équipes du ministère de l’Agriculture.

Suite aux annonces décevantes de la Commission européenne le 22 avril dernier, qui n’apporte aucune aide financière à l’Horticulture, c’est au gouvernement français de prendre ses responsabilités pour sauver le secteur agricole le plus impacté par la crise du Covid-19.

Ce sont plus de 20 mesures que la FNPHP et la FNSEA demandent en urgence au gouvernement pour permettre une sortie de crise et une véritable relance de la filière. En effet, depuis le 15 mars, le chiffre d’affaires des exploitations horticoles réalisé au printemps, soit 70 % du CA annuel, est en chute libre.

Les autorisations accordées à la vente des plants et semences destinés au potager, ou l’ouverture des jardineries sur l’ensemble de leurs rayons, ont certes permis de relancer une partie de l’activité. Cependant l’accès au commerce qui reste fortement restreint pour les producteurs détaillants (premier mode de mise en marché des productions), augmente chaque jour le montant des pertes qui deviennent colossales avec plus de 200 millions d’euros à ce jour.

L’Horticulture française est soumise à un marché international sans aucune régulation. Elle ne bénéficie d’aucune aide directe de l’Etat ou l’Europe. Elle ne pourra se relever seule d’une crise qui, selon nos estimations, lui coûtera plus de 400 millions d’euros sur l’année 2020.

Parmi les mesures nécessaires : le rétablissement immédiat d’un accès au commerce équitable ainsi que la relance des chantiers de paysage pour libérer le stock de végétaux bloqués dans les entreprises, font partie des priorités. En rétablissant un accès sécurisé à l’activité économique, l’Etat possède le levier le plus efficace pour soutenir les entreprises et diminuer son soutien financier.

A ce niveau, la FNPHP demande la prise en charge de 80% des pertes des entreprises, l’exonération de l’ensemble des charges patronales pour les employeurs, et l’élargissement des aides à l’ensemble des acteurs de la filière pour leurs pertes en Végétal.

En outre, la mobilisation des Régions et de l’Union européenne pour des aides financières de gestion de crise et de relance post-crise, est indispensable. La FNPHP est active à ces deux niveaux : elle demande le concours du gouvernement pour être sûre que tous les moyens disponibles seront sollicités.

Enfin, la FNPHP rappelle que le Végétal est la brique élémentaire du monde « d’après » que chacun dessine actuellement avec la couleur verte. La France est le premier marché d’Europe pour les produits de l’Horticulture et, à l’avenir, ce marché va croitre, notamment sous l’impulsion des politiques environnementales.

A l’aune des discours volontaires sur la souveraineté agricole, la FNPHP veut mettre l’Etat devant ses responsabilités : il s’agit aujourd’hui de faire le choix de soutenir les entreprises qui produisent la matière première du cadre de vie de demain, ou d’accepter que nous fassions appel aux importations pour y subvenir quand nous n’aurons plus d’horticulteurs en France.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Communiqué de Presse
Signature : FNPHP
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • -www.fnphp.com

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Publicité - Pack Impact
DIGIFLOR Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

2 réponses

  1. Savez-vous pourquoi certaines
    jardineries sont ouvertes même le dimanche en plein confinement ?
    Quelle dérogation ont-ils ?
    Je pensais que les jardineries de devaient pas ouvrir le dimanche ?
    À partir du 11/05/ il est possible
    d’ouvrir tous les jours ?

    1. Dans cette période de crise, seules des recommandations existent de la part de la Fédération des Jardineries. Rien ne l’interdit dans la mesure où l’établissement est autorisé à recevoir du public

Les commentaires sont fermés.

PREMIER TECH Publicité - Pack Premium