JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste

JAF-info
CoronaVirus – Confinement oblige, les fleuristes sont généreux et solidaires
1316
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
BARENGRUG

Publicité - Pack Impact

.

Publicité - Pack Impact

EVERGREEN

Publicité - Pack Impact

.

Publicité - Pack Impact

CoronaVirus – Confinement oblige, les fleuristes sont généreux et solidaires

Fleuriste générique JAF-info F2
Quelques exemples ….de ce jour


À Lannion. Une fleuriste offre son stock pour fleurir les tombes

Ouest France – Marine COINTE

Fermé depuis le soir du 14 mars 2020, le magasin de fleurs La Pergola, à Lannion (Côtes-d’Armor), a offert ses stocks pour fleurir les tombes et l’accueil des établissements pour personnes âgées.

« J’ai préféré faire plaisir plutôt que de tout jeter », explique Sophie Thomas. Fermée depuis le soir du samedi 14 mars 2020, la fleuriste de La Pergola, à Lannion (Côtes-d’Armor) a choisi d’offrir son stock de fleurs coupées et de plantes fleuries.

La fleuriste a donc déposé une partie des bouquets au cimetière municipal. « J’ai des clients qui m’achètent à l’année des fleurs pour le cimetière, j’ai voulu leur en faire profiter »

Des orchidées offertes

Elle a également offert des orchidées au service gériatrie de l’hôpital et à l’établissement d’hébergement pour personnes âgés dépendantes Sainte-Anne. Sophie Thomas explique avoir simplement gardé les plantes grasses, espérant qu’elles tiennent jusqu’au jour de réouverture.

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/lannion-une-fleuriste-offre-son-stock-pour-fleurir-les-tombes-6784897


Coronavirus. À Quimper, ce fleuriste fait des bouquets avec sa fille et les offre

Ouest France – Rose-Marie DUGUEN

Afin de ne pas jeter ses fleurs, Eric Terret, artisan fleuriste à Quimper (Finistère), a confectionné des bouquets. Ils seront mis gratuitement à la disposition de tous, jeudi 19 mars 2020, à l’Épicerie fine, place Terre-au-Duc.

Eric Terret est gérant de la boutique Fleurodet, rue du Parc à Quimper (Finistère). Depuis samedi, son enseigne est close en raison des mesures imposées pour endiguer la propagation du coronavirus.

C’est comme ça. Il fallait le faire. Depuis le début de la semaine, je fais l’instituteur pour Anna, ma fille qui est en CP. Mais ce mercredi 18 mars 2020, nous avons décidé de faire un atelier du fleuriste, explique le commerçant dans une vidéo sur la page Facebook de sa boutique.

Pour les soignants, ceux qui vivent en appartement…

La démarche est double : d’une part, ne pas jeter les stocks qu’il n’a pas pu écouler en devant fermer promptement ; et d’autre part, apporter un peu de soleil dans cette période où tout est chamboulé.

Ainsi, ce jeudi 19 mars dans la matinée, une vingtaine de bouquets et autant de plantes seront à disposition, gratuitement, à l’Épicerie fine Quimper, place Terre-au-Duc. Les couleurs ont été choisies par ma fille, souligne-t-il en souriant.

Il ne faut pas sortir de chez-soi juste pour cela, mais on pense à des infirmiers, aides-soignants, pompiers, aux forces de l’ordre… et à tous ceux qui viendraient faire leurs courses ce jeudi à l’Épicerie fine ou aux Halles. Mais aussi à tous ceux qui vivent en appartement.

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-quimper-ce-fleuriste-fait-des-bouquets-avec-sa-fille-et-les-offre-6784954


Coronavirus. Nantes. Anouk la fleuriste qui offrait ses bouquets

Extrait – Ouest France – Vanessa RIPOCHE

Dimanche 15 mars, après l’annonce de fermeture des boutiques, Anouk Autier a écoulé son stock de fleurs, « plutôt que de les laisser pourrir dans son atelier ». Le succès est au rendez-vous pour cette Nantaise qui a envie de mettre un peu de poésie dans nos vies mouvementées par le coronavirus.

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-anouk-la-fleuriste-qui-offrait-ses-bouquets-6784915


Vibraye. La fleuriste brade ses plantes plutôt que de les laisser mourir

Ouest France

Ce dimanche matin, alors que les Vibraysiens se dirigeaient vers leur bureau de vote, ils ont découvert le désarroi de leur fleuriste, Julianne Paris. La jeune femme, qui a ouvert sa boutique en octobre dernier, doit baisser son rideau à la suite des obligations du gouvernement. En effet, une boutique de fleurs n’est pas un commerce essentiel. Pour ne pas que les fleurs coupées et les plantes soient perdues, Julianne Paris avait posté un message touchant quelques heures auparavant : « Un peu beaucoup à la folie. »

De nombreux habitants se sont montrés solidaires, soit en postant des messages de soutien, soit en passant à la boutique acquérir un bouquet contre une petite participation.

À La Ferté-Bernard mais aussi ailleurs, certains fleuristes ont fait de même.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/vibraye-72320/la-fleuriste-brade-ses-plantes-plutot-que-de-les-laisser-mourir-1aa850b7-abad-4c02-be01-8ca162cdee97


Confinement oblige, la fleuriste offre son stock à l’Ehpad de Pont-Scorff

Le Télégramme

Santini’Garden, l’artisan fleuriste scorvipontaine installé depuis quelques mois rue de Musset, au parc commercial de Kerjean, a dû, en raison des mesures de confinement, fermer ses portes. Plutôt que de jeter son stock de plantes et de fleurs, la propriétaire a eu la bonne idée de l’offrir à l’Ehpad « Les couleurs du temps ». Un geste très apprécié des résidents. « Tout le monde était vraiment comptant. Ceux qui le souhaitaient ont réalisé, en compagnie des animatrices, des compositions florales pour les espaces communs, les bureaux. Une activité que certains ont pu faire dans le jardin », explique la directrice, Frédérique Burban.

https://www.letelegramme.fr/morbihan/pont-scorff/confinement-oblige-la-fleuriste-offre-son-stock-a-l-ehpad-de-pont-scorff-19-03-2020-12529224.php


Coronavirus : solidarité et soutien aux soignants en Charente-Maritime

Extrait – Marie-Laurence Dalle, France Bleu La Rochelle

Mais ce n’est pas le seul geste de solidarité : lundi soir, au terme de la première demi-journée de confinement, le fleuriste du marché proche de l’hôpital Saint Louis est venu offrir toutes ses fleurs. rapporte également Pierre Thépot “pour remercier tous les soignants de leur action et leur donner courage pour les jours à venir . Émotion. Les rochelais sont formidables.”.

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-solidarite-en-charente-maritime-et-soutien-aux-soignants-1584626873


Landes : un fleuriste d’Aire-sur-l’Adour offre son stock de fleurs aux résidents et au personnel d’un Ehpad

Extrait – Marion Dambielle-Arribagé, France Bleu Gascogne

Un fleuriste, tenu de fermer boutique à cause du confinement, a offert ce mardi son stock de fleurs à l’Ehpad d’Aire-sur-l’Adour, pour les soignants et pour les résidents. Un beau geste qui a beaucoup touché le directeur de l’établissement.

https://www.francebleu.fr/infos/societe/landes-un-fleuriste-d-aire-sur-l-adour-offre-son-stock-de-fleurs-aux-residents-et-au-personnel-d-un-1584561033


Coronavirus à Orthez (64) : Zelia offre des fleurs pour réconforter pendant le confinement

Sud Ouest – Franck Meslin

À peine ouverte début mars, la boutique de Zelia Lolom a dû fermer, comme chaque commerce. Mercredi, la fleuriste a distribué ses fleurs.

Six ans que l’Orthézienne rêvait d’ouvrir son propre commerce de fleurs. Installée depuis le 5 mars dans la nouvelle galerie commerciale Au fil des Soarns, à l’entrée de la ville, Zélia Lolom recevait son premier client avant même que 9 heures ne sonnent. « Ça démarrait super bien », confie la quadragénaire.

Jusqu’à ce qu’un satané virus vienne faire tousser son jeune commerce. L’annonce des fermetures des commerces « non indispensables » sonne comme un coup de tonnerre, samedi soir. « Mes deux salariées sont en chômage partiel depuis dimanche », se désole la récente chef d’entreprise.

Des soignants touchés

Et même si les approvisionnements ont été stoppés par sa franchise dès les annonces du Premier ministre, la jolie boutique flambant neuve était garnie de fleurs multicolores. « Les assurances ne prennent pas en charge ces pertes. » De la marchandise perdue qui représente plusieurs milliers d’euros. « Lundi, j’ai eu une livraison à la résidence seniors Domitys. Lorsque j’ai vu le sourire des résidents à mon arrivée, cela m’a donné une idée », raconte-t-elle.

Mercredi, Zélia Lolom a ainsi chargé sa voiture de jolis bouquets et a fait le tour de la ville. Maisons de retraite, associations d’aides soignantes à domicile, pompiers, hôpital, funérarium ont ainsi été gratifiés. « Dans cette période compliquée, c’est un geste qui a fait énormément plaisir aux résidents et au personnel. Même confinés, on se sent moins seul car on voit qu’on pense à nous », confie Catherine Di Santolo, directrice de l’Ehpad Jeanne d’Albret. « Cela ne soignera pas ma trésorerie, mais faire plaisir, ça allège le cœur », conclut la fleuriste.

https://www.sudouest.fr/2020/03/19/elle-offre-des-fleurs-pour-reconforter-7343667-4329.php


La fleuriste offre ses fleurs aux habitants

L’Est Républicain

Une belle initiative aux « Senteurs du Fayé » .

La gestion d’un magasin de fleurs est d’une grande complexité, plus encore qu’une poissonnerie, affirment d’aucuns. Les fleurs doivent arriver fraîches et magnifiques et elles doivent le rester le plus longtemps possible une fois arrivées au magasin. Et ce temps-là ne dure pas très longtemps.

Aussi quand Nathalie Jeannot, la fleuriste des « Senteurs du Fayé » à Etueffont, a appris samedi qu’elle devait fermer son magasin dès le lendemain alors que les commandes étaient arrivées pour le week-end, elle a vite compris que les invendus allaient être nombreux.

Qu’en faire ? Les retourner ? impossible. Les congeler ? ridicule. Les jeter ? pas question ! Seule solution : les donner. C’est pourquoi dès le lundi matin elle a effectivement tiré le rideau mais y a apposé un écriteau sur lequel elle a écrit : « Confinées dans ma boutique [mes fleurs] se faneront. Alors portez un peu de joie et de couleurs chez vous en ces moments difficiles ; Servez-vous !!! » Les Taffions ont apprécié le geste à sa juste valeur : à midi tout avait disparu.

https://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2020/03/18/la-fleuriste-offre-ses-fleurs-aux-habitants


PHOTOS. Un fleuriste dépose des centaines de fleurs devant un hôpital de Paris, pour les soignants

Actu.fr – Simon Louvet

Superbe geste d’un fleuriste du 7ème arrondissement de Paris, mercredi 18 mars 2020 : il a offert des centaines de fleurs aux soignants de l’hôpital Georges-Pompidou.

Un fleuriste du 7ème arrondissement de Paris a déposé, mercredi 18 mars 2020, des centaines de fleurs devant l’hôpital Georges-Pompidou, en soutien aux soignants et malades hospitalisés, en pleine épidémie du coronavirus.

Face au coronavirus et sous confinement, les gestes de solidarité et de reconnaissance envers les personnels soignants, en première ligne, se multiplient. Mercredi 18 mars 2020, un fleuriste du 7ème arrondissement de Paris a déposé 80 % des fleurs de sa boutique à l’hôpital Georges-Pompidou, où sont soignés des malades du Covid-19.

« Les soignants étaient ravis comme jamais »

Tout s’est fait très vite, mercredi matin, « absolument pas pour être médiatisé », raconte Tom Claisse, photographe professionnel. Il est allé voir Jean-Pierre Santucci, patron des Floralies, un magasin de fleurs de la rue Cler. « Je le connais bien, je photographie souvent ses fleurs », explique-t-il. Le photographie voit le fleuriste distribuer ses fleurs aux passants. L’idée germe :

On a discuté, on s’est dit que c’était une bonne idée de les donner aux soignants. Ça s’est fait en deux secondes, on a rempli son camion en mettant tout ce qu’on pouvait.

Des centaines de fleurs, réparties en 100 bottes, ainsi que quelques plantes, déposées les unes après les autres face à l’hôpital par Jean-Pierre Santucci, sa fille Lucie et Tom, après avoir demandé l’accord des agents de sécurité et des soignants présents. Face à ce geste, « les soignants étaient ravis comme jamais », se réjouit Tom Claisse :

Ils voulaient payer, on a refusé, on a leur dit de venir quand tout sera retombé.

https://actu.fr/ile-de-france/paris_75056/photos-fleuriste-depose-centaines-fleurs-devant-hopital-paris-les-soignants_32368394.html


 

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

C'est gratuit 😉

BYFLOX

Publicité - Pack Premium

Une réponse

  1. Bonjour j’ai également emmené toutes les fleurs coupées qu’il me restait dans la maison de retraite où se trouve ma maman afin qu’ils puissent faire un atelier art floral et leurs donner un peu le sourire n’ayant plus de visites depuis déjà 2 semaines bon courage à tous dans ce moment difficile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EVERGREEN

Publicité - Pack Premium

Accès rapide

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

” Dans le calme ou la tempête : Humanisme, Engagement, Indépendance, Plaisirs et Réactivité ! “

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​