L'info pour les pros !

10 Ans
Centre-Val de Loire – Les jardineries et les horticulteurs sont ouverts, mais déserts
137
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Centre-Val de Loire – Les jardineries et les horticulteurs sont ouverts, mais déserts

Centre-Val de Loire – Les jardineries et les horticulteurs sont ouverts, mais déserts

jardinerie

Les clients désertent les boutiques, les commandes des cultivateurs de fleurs sont annulées et l’inquiétude grandit à l’approche de Noël.

« Depuis lundi, c’est le grand vide, il n’y a personne ! » Franck Nivault, horticulteur à Saint-Martin-des-Bois près de Montoire-sur-le-Loir (Loir-et-Cher), reste perplexe devant l’absence de clients dans sa jardinerie en ce début novembre. A la différence du premier confinement , il a pu cette fois ouvrir ses deux hectares de surface de vente mais, pour lui, cela ne fait guère de différence. « Les gens croient qu’on est fermé, on sent aussi qu’ils ont peur de sortir, peur de se faire arrêter sur la route, tout le monde semble un peu perdu », résume-t-il.

Avec ses 9 salariés, il cultive des plantes fleuries qu’il vend sur place. En ce moment, il propose des cyclamens, azalées, pensées, primevères ou encore des chrysanthèmes dont plusieurs centaines n’ont pas trouvé preneur avant la Toussaint, et commence à s’inquiéter sérieusement pour les ventes de Noël. « Cela me fait peur car nous réalisons environ 20 % de notre chiffre d’affaires sur les deux derniers mois de l’année », ajoute-t-il.

Potées fleuries

Même son de cloche du côté d’Orléans, où Jean-Marie Fortin, horticulteur et président de la Chambre d’agriculture du Loiret, fait lui aussi grise mine. « Entre la Toussaint et Noël, c’est une période importante pour l’horticulture. Or notre activité s’est brutalement effondrée. Même si les jardineries restent ouvertes, la fréquentation des jardineries a fortement diminué. C’est une période de l’année où les gens viennent beaucoup pour les décorations de Noël, et en profitent pour acheter des plantes. Là, ces rayons sont interdits… »

Avec l’annonce du confinement, les dernières livraisons de chrysanthèmes pour la Toussaint ont été annulées. « Au niveau de certaines centrales d’achats, je sais qu’il y a eu des consignes pour réduire les approvisionnements. Pour les chrysanthèmes, à ma connaissance, 20 à 30 % de la production est restée chez les producteurs », poursuit-il. « Et pour des produits comme les potées fleuries ou les poinsettias, qui représentent de gros volumes à Noël, les producteurs craignent déjà de ne pas pouvoir les écouler. »

Une trésorerie fragilisée

Même si la situation n’est pas tout à fait aussi grave qu’au printemps, ces nouvelles baisses de chiffre d’affaires auront un impact fort pour les entreprises dont la trésorerie a été fragilisée par ce début d’année difficile. « Dans l’absolu, ce deuxième confinement est moins impactant pour notre filière », résume Arnaud Crosnier, président de la Fédération nationale des producteurs de l’horticulture et des pépinières en Centre-Val de Loire, troisième région française pour ce secteur avec 1.500 salariés. « Mais certains d’entre nous qui sont déjà en difficulté ne pourront pas passer ce deuxième cap. Nous allons perdre des entreprises », conclut-il.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : lesechos.fr Christine Berkovicius
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.lesechos.fr/pme-regions/centre-val-de-loire/les-jardineries-et-les-horticulteurs-sont-cette-fois-ouverts-mais-desertes-1263998

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
JAF Publicité - Pack Premium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

JAF Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info