L'info pour les pros !
10 Ans !
Carcassonne – une fleuriste rouee de coups
174
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact

Carcassonne – une fleuriste rouee de coups

DES BULBES DE JACINTHE INTOXIQUENT DES COLLEGIENS ! | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr image 2

>Du «grand n’importe quoi, un véritablement acharnement», selon les témoins médusés de la scène d’ultraviolence qui s’est déroulée hier soir, peu avant 19 heures rue de Verdun, où une fleuriste a été rouée de coups par trois adolescents.

Ce sera à la police d’éclaircir les circonstances dans lesquelles Rose, la gérante de la boutique Pétal a été passée à tabac par des gamins, mais les témoins que nous avons interrogés peu après les faits sont unanimes quant au déroulement de l’agression présumée. L’artisan sortait de chez le coiffeur et terminait sa demi-journée de repos après un court séjour à l’hôpital lié à un problème de santé bénin lorsque le trio d’ados qui jouait au foot le long de la médiathèque Grain d’Ailes a tiré violemment le ballon en direction d’un camion qui remontait la rue, surprenant le conducteur qui a fait part de son mécontentement.

Le tort de la jeune fleuriste est de s’être mêlée de l’histoire, tandis que le camion poursuivait sa route, en expliquant aux gamins que «ce sont des choses qui ne se font pas». N’en étant plus à cela près, les jeunes s’en sont pris violemment à la fleuriste et lui ont donné plusieurs coups, notamment au visage, la blessant à la mâchoire, et au nez. Celle-ci s’est défendue, évidemment, et il a fallu l’intervention de deux passants, deux hommes, pour faire cesser le pugilat.

Les trois suspects, dont l’un a eu le t-shirt déchiré, se sont enfuis en courant avant l’arrivée de la police et des secours. La victime, au visage tuméfié, a été conduite au service des urgences de l’hôpital. Sur place, le GSP (groupe de surveillance de proximité) de la nationale ainsi qu’une équipe de la municipale ont entendu les témoins de l’affaire et ont invité les diverses personnes, dont le conjoint de la victime, à déposer plainte. Quant aux auteurs des violences, ils se sont envolés dans la nature. Ils devront se faire discrets quelque temps, eu égard à la colère non dissimulée des proches de la victime et des témoins de cette scène surréaliste.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : LADEPECHE.FR
Sources :

http://www.ladepeche.fr/article/2014/04/18/1865739-carcassonne-une-fleuriste-rouee-de-coups-rue-de-verdun.html

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
AMORSA Publicité - Pack Premium

2 réponses

  1. Porte close, rideau baissé. Et une pancarte qui indique que la boutique «Pétal», rue de Verdun est fermée jusqu’à nouvel ordre et ce, pour des raisons de santé suite à l’agression subie par la gérante, artisan fleuriste, jeudi dernier… En plus du choc psychologique subi par la victime, en plus des blessures physiques dont elle souffre, voilà une nouvelle conséquence du passage à tabac dont elle a été victime de la part de trois adolescents : un commerce de proximité mis entre parenthèses.

    Ce qui n’est pas mis entre parenthèses, c’est l’enquête de police menée actuellement par la brigade de sûreté urbaine du commissariat. En raison du week-end prolongé, elle n’a pas vraiment avancé, mais dès hier les fonctionnaires se sont remis au travail pour retrouver deux des trois agresseurs de la fleuriste, qui l’ont rouée de coups.

    Dès jeudi soir, quelques minutes après les faits, l’un d’eux, âgé de 15 ans, pressé par ses parents, s’était «livré» à la police. Le gamin avait refusé de dévoiler les noms de ses comparses, a priori encore plus actifs que lui dans cette affaire. Pour rappel, la jeune commerçante avait demandé au trio d’adolescents de jouer au ballon ailleurs que devant sa boutique et que sur la rue commerçante de Verdun et le ton était monté. Le trio l’avait littéralement rossée, sous le regard médusé de témoins, lui infligeant une incapacité totale temporaire d’une durée de 21 jours minimum.

    Pour l’heure, celui qui s’est rendu est seul à porter le chapeau. Et il sera seul mis en examen, début mai, par le juge des enfants de Carcassonne… Sauf si l’enquête judiciaire permet de retrouver ses complices. Selon nos sources, les enregistrements effectués par les caméras de vidéosurveillance sont passés au peigne fin par les enquêteurs. En outre, la «pression familiale», ou entre familles pourrait bien montrer le chemin de l’hôtel de police aux deux fuyards.

    La Dépêche du Mid
    http://www.ladepeche.fr/article/2014/04/23/1868270-carcassonne-deux-agresseurs-de-la-fleuriste-toujours-en-fuite.html

  2. fleuriste rossée à Carcassonne : un adolescent s’est rendu

    L’un des trois adolescents qui ont tabassé la fleuriste de la rue de Verdun jeudi soir s’est rendu et a été remis en liberté. Il n’a pas livré ses complices. La victime est grièvement blessée et les commerçants et habitants du centre-ville sont sous le choc.

    21 jours d’incapacité totale temporaire au minimum. Un choc psychologique majeur. La peur qui la hante, désormais. Et un commerce, artisanal, désormais en péril. Voilà le tragique bilan de l’agression qu’a subie l’artisan fleuriste de la boutique Pétal, située face aux halles, jeudi soir rue de Verdun. La malheureuse, défigurée par les hématomes, a trouvé le courage de déposer plainte à la police entre deux examens médicaux et ce, tandis que l’un des protagonistes de la scène de violence était entendu par la police. L’adolescent, âgé de 15 ans, s’est en effet rendu le soir même des faits, sous la pression de sa famille, et a passé une nuit et une partie de la journée d’hier en garde à vue. Il a forcément reconnu sa participation dans le passage à tabac de la commerçante, mais a refusé de donner le nom de ses comparses qui sont donc, toujours, en fuite et activement recherchés. En effet, une enquête est en cours et eu égard à la gravité des actes commis par ces mineurs, la police nationale aura à cœur de la faire aboutir dans les plus brefs délais. Ce premier mis-en-cause a été remis en liberté et sera mis en en examen le 6 mai prochain par le juge des enfants de Carcassonne.

    Une histoire de jeu de ballon
    Si cette commerçante, comme nous l’indiquions dans notre édition d’hier, a été rossée en pleine rue par ces trois garçons, c’est parce qu’elle leur a simplement fait remarquer qu’il y avait d’autres endroits pour jouer au football qu’aux abords de la médiathèque, dans une rue commerçante très fréquentée, surtout en tirant sur les véhicules…

    Hier, toute la journée, les témoignages de soutien se sont multipliés et les commerçants et clients de la fleuriste ont été légion à se rendre à la boutique pour prendre des nouvelles. Les élus, eux aussi, se sont sentis très concernés par cette effrayante affaire. En fin de matinée, le maire Gérard Larrat, flanqué de Yazid Laredj, adjoint à la sécurité, s’est rendu au magasin de la victime, forcément absente. Ils ont témoigné à sa fille qui avait ouvert la boutique, malgré tout, avec une amie de lsa mère, de leur soutien sans faille. Le premier magistrat de la ville convoquera l’adolescent et éventuellement ses parents pour leur notifier un «rappel à l’ordre» dans l’attente d’une décision de la justice des mineurs.

    En dehors de la déposition de la victime, les enquêteurs ne disposent pas de beaucoup de témoignages sur cette affaire. L’un des hommes qui a permis de mettre un terme au pugilat, un retraité âgé de 76 ans qui est intervenu avec un inconnu, s’est blessé à une main en poussant l’un des ados… Mais il nous confiait hier qu’il n’avait pas l’intention de déposer plainte… pas plus que les témoins d’aller déposer.

    Déjà lundi un passage à tabac
    Lundi soir, déjà, la rue de Verdun, dans sa partie haute, a été le théâtre d’une scène d’ultraviolence quand plusieurs hommes ont roué de coups un SDF sans que personne n’intervienne, laissant le malheureux dans un bain de sang jusqu’à l’arrivée des pompiers. Une scène qui avait choqué une lectrice assidue de notre titre, incapable d’agir seule…

    http://www.ladepeche.fr/article/2014/04/19/1866108-carcassonne-fleuriste-rossee-la-bastide-est-sous-le-choc.html

Les commentaires sont fermés.

JAF Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info