L'info pour les pros !

10 Ans
Avertissement de l'anses sur les antiparasitaires animaux
400
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact
.Publicité - Pack Impact
> Actualités > Produits > Avertissement de l'anses sur les antiparasitaires animaux

Avertissement de l'anses sur les antiparasitaires animaux

LOGO JAF-Info | Jardinerie Animalerie Fleuriste

Les médicaments antiparasitaires pour chiens à base de perméthrine ne doivent pas être appliqués aux chats.Dans le cadre du dispositif de pharmacovigilance vétérinaire que l’Anses met en œuvre via l’Agence nationale du médicament vétérinaire, des réactions indésirables graves voire mortelles chez des chats traités

avec des antiparasitaires externes à base de perméthrine destinés aux chiens sont régulièrement enregistrés. Avec l’arrivée de l’été, synonyme de période de traitement antiparasitaire des animaux domestiques, l’Agence rappelle aux propriétaires de chats de ne pas traiter leur animal avec les médicaments vétérinaires contenant de la perméthrine.

Avec le retour de l’été, de nombreux propriétaires d’animaux de compagnie procèdent au traitement de ceux-ci à l’aide d’antiparasitaires externes. A cette occasion, l’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anmv) rappelle que ces  médicaments, -que l’on peut trouver en vente chez les pharmaciens, les vétérinaires mais également en vente libre dans les grandes surfaces, jardineries, animaleries etc…- ne sont pas anodins. Une vigilance particulière est notamment nécessaire vis-à-vis des médicaments antiparasitaires pour chiens à base de perméthrine qui sont toxiques pour les chats.

Ces médicaments peuvent entraîner des troubles neurologiques (tremblements, convulsions) pouvant être mortels chez le chat, du fait de son incapacité à éliminer certains composés comme la perméthrine. Avec certaines formulations concentrées comme les produits en pipettes, quelques gouttes peuvent suffire à induire des effets graves chez les animaux les plus sensibles.

Les accidents se poursuivent malgré les mises en garde

Dans le cadre du dispositif de pharmacovigilance vétérinaire qu’elle met en œuvre via l’Agence nationale du médicament vétérinaire, l’Anses enregistre, depuis plusieurs années, des réactions indésirables graves voire mortelles chez des chats traités avec des antiparasitaires externes à base de perméthrine destinés aux chiens. Les mesures de communication mises en œuvre par l’Agence depuis 2006 auprès des vétérinaires et des propriétaires d’animaux, ainsi que les modifications des étiquetages des médicaments afin de mettre en évidence la contre-indication absolue concernant le chat ont permis de diminuer fortement le nombre d’accidents depuis 2007. Cependant, malgré ces mesures, des accidents continent à se produire tous les ans. En 2012, l’Agence a encore enregistré 258 déclarations d’effets indésirables chez des chats après administration de traitements à base de perméthrine, 121 ont été jugées graves et ont entraîné la mort de 16 chats.

Conseils pour éviter les intoxications

Dans ce contexte, l’Agence rappelle aux propriétaires de chats de ne pas traiter leur animal avec les médicaments vétérinaires contenant de la perméthrine (pdf).

En cas d’exposition accidentelle, si des effets indésirables surviennent, il est recommandé de laver le chat avec du shampooing ou du savon et de demander rapidement conseil à un vétérinaire.

Pour éviter que les chats ne soient exposés accidentellement au produit dans les foyers où plusieurs animaux sont présents, il convient de tenir les chiens traités à l’écart des chats jusqu’à ce que le site d’application du traitement antiparasitaire sur le chien soit sec, et de s’assurer que les chats ne puissent pas lécher le site d’application d’un chien traité.

Dans de plus rares occasions, des cas ont également été rapportés suite à l’utilisation de certains de ces antiparasitaires pour chiens (notamment les formulations en sprays) pour traiter les paniers ou les coussins destinés aux chats.

Téléchargement du fichier (PDF, 24KB)

http://www.anses.fr/fr/content/les-m%C3%A9dicaments-antiparasitaires-pour-chiens-%C3%A0-base-de-perm%C3%A9thrine-ne-doivent-pas-%C3%AAtre-0


Les antiparasitaires pour chiens peuvent tuer votre chat

Chat et chien

Savez-vous que les anti-parasites pour chiens peuvent être extrêmements toxiques pour votre chat? C’est ce que rappelle l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail dans un communiqué publié sur son site Internet.

La perméthrine, toxique pour les chats

En effet, ces médicaments antiparasitaires externes pour chiens contiennent souvent de la perméthrine : un insecticide très dangereux pour les chats, qui peut leur causer des troubles neurologiques(tremblements, convulsions) pouvant conduire à lamort. L’Anses insiste sur le fait qu’« avec certaines formulations concentrées comme les produits en pipettes, quelques gouttes peuvent suffire à induire des effets graves chez les animaux les plus sensibles ». Il ne faut donc jamais traiter son chat avec un antiparasitaire pour chiens concentré en perméthrine.

> Voir la liste des antiparasitaires à ne pas utiliser chez le chat

De nombreux accidents

Malgré les mises en garde et les « mesures de communication mises en œuvre par l’Agence depuis 2006 auprès des vétérinaires et des propriétaires d’animaux, ainsi que les modifications des étiquetages des médicaments afin de mettre en évidence la contre-indication absolue concernant le chat », de nombreux accidents sont encore enregistrés. En 2012, sur 258 déclarations d’effets indésirables chez des chats après administration de traitements à base de perméthrine, 121 ont été jugées graves et ont entraîné la mort de 16 chats.

Il faut également faire attention à la façon dont on traite l’habitat : « Des cas ont également été rapportés suite à l’utilisation de certains de ces antiparasitaires pour chiens (notamment les formulations en sprays) pour traiter les paniers ou les coussins destinés aux chats ». Là encore, il ne faut donc pas pulvériser un antiparasitaire pour chiens dans la maison si celle-ci abrite également un chat.

Que faire en cas de problème ?

« En cas d’exposition accidentelle, si des effets indésirables surviennent, il est recommandé de laver le chat avec du shampooing ou du savon et de demander rapidement conseil à un vétérinaire » préconise l’Anses.

Enfin, « pour éviter que les chats ne soient exposés accidentellement au produit dans les foyers où plusieurs animaux sont présents, il convient de tenir les chiens traités à l’écart des chats jusqu’à ce que le site d’application du traitement antiparasitaire sur le chien soit sec, et de s’assurer que les chats ne puissent pas lécher le site d’application d’un chien traité ».

Lutter contre les parasites

S’il ne faut donc jamais administrer un antiparasitaire pour chiens à un chat, il est toutefois absolument nécessaire de lutter contre les parasites pour ces deux animaux. Ne laissez pas lespuces et les tiques gâcher leur été !

Il existe différentes façons de traiter son compagnon : des sprays, des pipettes, des colliers ou encore des cachets vous permettront de prévenir l’apparition des parasites, mais aussi de les éliminer. Votre vétérinaire saura vous conseiller.

> En savoir plus sur les antiparasitaires contre les puces et tiques du chat

> Anti puce et anti tique pour chien : tout ce qu’il faut savoir

Par Sophie Le Roux

http://wamiz.com/chats/conseil/antiparasitaires-pour-chiens-un-danger-pour-les-chats-3681.html

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : vide
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
MEILLEUR FLEURISTE Publicité - Pack Premium
MEILLEUR FLEURISTE Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info