L'info pour les pros !
10 Ans !
[Audio] Isabelle MORAND – Jardin. Le sabot-de-Vénus, une belle orchidée pas difficile à cultiver
24
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact

[Audio] Isabelle MORAND – Jardin. Le sabot-de-Vénus, une belle orchidée pas difficile à cultiver

Isabelle Morand Jardin France Info -Jaf-info Jardinerie

Vous pouvez trouver cette orchidée en jardinerie ou chez le fleuriste. Elle se plaît bien dans nos maisons et appartements.

Paphiopedilum oenanthum.  (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Si vous en avez assez des phalaenopsis, ces orchidées qu’on voit partout et qu’on offre tout le temps, tournez vous vers le Paphiopedilum.

Voici un nom botanique qui mérite d’être expliqué. Alors en grec ancien, “paphos” désigne Aphrodite, la déesse del’amour et de la séduction. Et “pedilon” (πεδίλο) veut dire sandale. Bref, si on traduit, cette orchidée signifie “la sandale d’Aphrodite”. Très proche de sabot-de-Vénus, le nom français qui, lui, est donné couramment à cette orchidée.

Objectif : attirer les insectes

Mais pourquoi sabot et pourquoi Vénus ? À cause d’un pétale transformé en gros réceptacle dont la fonction est de rendre la plante “sexy” pour les insectes, Jérémy Bex, responsable de la collection d’orchidées au jardin des Plantes de Rouen : “C’est une adaptation naturelle pour mieux attirer les insectes. Les pollinisateurs viennent se poser dans le label et ils pollinisent la fleur.

Contrairement aux plantes carnivores, les paphiopedilums ne piègent pas les insectes. Ils ressortent et peuvent ainsi polliniser la fleur d’à-côté.

Jérémy Bex, spécialiste des orchidées

Des moustaches à la Salvador Dali !

Les sabots-de-Vénus sont des orchidées originaires des régions tropicales d’Asie. Tous se cultivent en intérieur. Chaque fleur dure longtemps, entre deux et trois mois. Certaines espèces offrent une fleur par tige et d’autres plusieurs.

Il existe un paphiopédilum simple à cultiver et franchement original. Il s’agit du Paphiopedilum rotschildnianum qui arbore deux grands pétales à l’horizontale et frisottés. Ces pétales élégants lui donnent une furieuse ressemblance avec les moustaches de Salvador Dali !

De l’eau et de la lumière

Chez les fleuristes, vous pourrez trouver (ou commander) ces sabots-de Vénus à entretenir en suivant les conseils de Jeremy Bex.

– Cultivez-les dans des pots en plastique. Pas très écolo, mais la culture en terre cuite est plus difficile.

– Arrosez le sabot-de-Vénus une fois par semaine, c’est suffisant. Contrairement aux phalaenopsis, il ne doit jamais sécher entre deux arrosages. Il aime avoir les racines humides (mais pas détrempées).

– Le taux d’humidité est important. Installez le pot de votre orchidée sur une soucoupe remplie de billes d’argile (à maintenir humide en permanence).

– Côté engrais : il existe des engrais spécifiques pour les orchidées. Vous trouverez un engrais “universel” qui agit à la fois sur la pousse et sur la floraison. Vous pouvez aussi utiliser un engrais pour la pousse et un engrais spécial floraison (notamment quand la plante est en fleurs).

Rempotage obligatoire

Le sabot-de-Vénus a besoin d’un rempotage annuel pour rester beau et en forme. Il pousse en partie dans de l’écorce de pin qui acidifie le substrat et n’apprécie guère cette acidification au fil du temps.

Pour le rempoter, procurez-vous en jardinerie : de l’écorce de pin de granulométrie moyenne (entre 0,9 et 15 mm), de la pierre ponce, de la sphaigne.

Comment faire ? Dans un saladier, mélangez au tiers les 3 éléments. Dépotez votre sabot-de-Vénus, enlevez tout le vieux substrat avec les doigts. Avec un sécateur propre (mieux, désinfecté), coupez les racines mortes ou abîmées. Mettez un peu du nouveau substrat dans un pot juste un peu plus grand que le précédent. Positionnez l’orchidée. Remplissez de substrat. Tassez bien avec les doigts. Pour savoir si le rempotage est parfait, prenez la plante par les feuilles et levez. Si le pot ne tombe pas, c’est parfait.

Un rempotage prend un petit quart-d’heure. C’est bien peu pour garder votre sabot-de-Vénus en bonne santé et le voir refleurir.

Nos bonnes adresses

Vacherot et Lecoufle

Les Orchidées du Val d’Yerres

– Alfa Orchidées : 1, Av. du Bastion Montmorency, 11370 Leucate. Tél : 04 68 40 76 38

Les Orchidées de la Belle Étoile

Isabelle MORAND

Isabelle MORAND

Chroniqueuse Jardin chez FRANCE INFO, Directrice de rédaction du site Hortus Focus.fr, co-fondatrice de Thetapress
Origine : Veille – Curation
Signature : Isabelle Morand – Rendez-vous Jardin de France Info
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/jardin/jardin-le-sabot-de-venus-une-belle-orchidee-pas-difficile-a-cultiver_4286709.html

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

AMORSA Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
Luc NAROLLES Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AMORSA Publicité - Pack Premium