JAF-info
L'info pour les pros !
Publicité - Pack Impact
Isabelle Morand Jardin France Info -Jaf-info Jardinerie
Isabelle MORAND
15
Vues :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

[Audio] Isabelle MORAND – Jardin. La tortue d’Hermann, gourmande et cavaleuse

On l’appelle aussi la tortue des Maures. Cette espèce terrestre, herbivore, n’est pas en danger d’extinction mais son commerce est sévèrement contrôlé.

(BERNARD DEVAUX / AFP)

La tortue des Galapagos mesure 1,2 m de long à l’âge adulte. La tortue d’Hermann, elle, la tortue de nos jardins, mesure 28 cm environ à 80 ans. Elles ne jouent donc pas dans la même catégorie mais peu importe, on les aime tout autant. Les tortues figurent parmi les animaux qui vivent le plus longtemps au monde après la méduse et le requin du Groenland.

Il arrive souvent qu’une tortue d’Hermann en captitivé connaisse plusieurs générations dans la même famille. Donc, si vos enfants ont envie d’une tortue, réfléchissez avant de l’acheter. Et si vous passez à l’acte, attention, l’éleveur doit être agréé, la tortue doit être pucée, et toute fraude est punie de lourdes amendes.

Une tondeuse sur pattes

Une fois chez vous, la tortue d’Hermann est capable de vivre seule, explique Bruno Dulong, qui en possède plusieurs : “C’est un animal dont on ne s’occupe quasiment pas. Il faut juste savoir qu’elle a la tendance à grignoter tout. Elle adore les fleurs de couleur. Vous lui donnez des pâquerettes, des campanules, elle grignote tout. Elle adore aussi les fraises. Elle est capable de faire des razzias !”

C’est une vraie tondeuse, elle mange toutes les fleurs qu’elle trouve.

Bruno Dulong

La tortue d’Hermann vit environ 40 ans dans la nature, le double en captivité.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

La liberté ou l’enclos ?

Si vous avez un chien, apprenez-lui à ne pas s’amuser avec ce qui, pour lui, ressemble à un jouet. Dans un jardin bien clos, laissez la tortue d’Hermann vadrouiller à sa guise. Si ce n’est pas le cas, installez-lui un grand enclos car, mine de rien, c’est une cavaleuse.

Comme elle ne répond pas à son nom, seule la faim la fera venir : “Elle est capable de vous entendre et de se ‘précipiter’ vers vous pour réclamer à manger ! Si vous ne vous occupez pas d’elle, elle va venir vous gratouiller les pieds. Genre : ‘Ne m’oublie pas, donne-moi à manger’…”

L’hiver les fesses en l’air…

La tortue d’Hermann est une excellente annonciatrice du froid. Quand le temps change, elle creuse un trou et s’installer dans la terre la tête en avant, les fesses en l’air, et c’est parti pour un gros dodo.

Au printemps, elle passe la marche arrière et sort de son hivernage. Tant que votre tortue n’a pas repris ses balades printanières dans le jardin, gardez vos pulls à portée de main…

Isabelle MORAND

Isabelle MORAND

Chroniqueuse Jardin chez FRANCE INFO, Directrice de rédaction du site Hortus Focus.fr, co-fondatrice de Thetapress
Origine : Veille – Curation
Signature : Isabelle Morand – Rendez-vous Jardin de France Info
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/jardin/jardin-la-tortue-d-hermann-gourmande-et-cavaleuse_4703591.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Pack Impact
ECOLE FLEURISTE PARIS Publicité - Pack Premium