L'info pour les pros !
10 Ans !
[Audio] Isabelle MORAND – Jardin. Cultiver le topinambour au jardin et en pot
10
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact

[Audio] Isabelle MORAND – Jardin. Cultiver le topinambour au jardin et en pot

Isabelle Morand Jardin France Info -Jaf-info Jardinerie

Oubliez sa fâcheuse réputation. Ce légume-racine se cultive facilement et se déguste cru ou cuit. 

Originaire d’Amérique du Nord, le topinambour (Helianthus tuberosus) est également appelé l’artichaut de Jérusalem ou la truffe du Canada.  (ISABELLE MORAND / HORTIFLOR / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Le topinambour fait partie des légumes anciens sortis d’un long, très long purgatoire. Il est vrai qu’il a longtemps traîné une mauvaise réputation, comme son copain le rutabaga.

À cela deux raisons. La première : il peut provoquer quelques  désagréments intestinaux. La seconde est liée à notre histoire. Pendant la guerre, les Allemands ont consommé beaucoup de patates et les envoyaient même outre- Rhin au titre des indemnités de guerre. Et les Français devaient se contenter de topinambours et de rutabagas.

Cultivez-le au jardin ou en pot

L’artichaut de Jérusalem, c’est l’autre nom du topinambour, a donc mis des décennies à retrouver le chemin de nos assiettes. On peut le planter à l’automne, mais également au mois de mars. Les conseils de Bernard Bureau, pépiniériste à Savennières dans le Maine-et-Loire 

“C’est un légume très facile à cultiver. On le plante, on l’arrose un tout petit peu et il se débrouille tout seul ! Les variétés traditionnelles peuvent monter jusqu’à 3 ou 4 mètres de haut en végétation.

Il existe une variété naine, très productive, pour les balcons. Cette variété produit des topinambours rouge violet, et sa végétation ne dépasse pas 50 cm de hauteur. Il y a juste à les planter dans une jardinière. Ça pousse très vite”. 

Certaines variétés de topinambour développent une végétation compacte, permettant leur plantation sur un balcon. Les traditionnelles, elles, dépassent volontiers les 3 m de haut ! (ISABELLE MORAND / HORTIFLOR BUREAU / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Pour leurs fleurs aussi

Vous pouvez aussi cultiver les topinambours pour leurs fleurs. Elles sont jaunes et très jolies en bouquet. Si vous voulez manger les tubercules, attendez la Toussaint. Récoltez à partir du mois de novembre, au fur et à mesure de vos besoins car le topinambour est du genre à ramollir très vite au réfrigérateur.

Les fleurs jaune d’or des topinambours égayent la fin de l’été et le début de l’automne.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Comment les cuisiner ?

Le topinambour peut être mangé cuit ou cru. Bernard Bureau le consomme de deux façons : “J’aime bien le préparer râpé comme les carottes ou en chips. C’est vraiment facile à faire et très bon accompagné d’une petite vinaigrette. De plus, le topinambour cru est mieux supporté généralement par l’organisme. Mais il est aussi intéressant cuit, car il développe en bouche une délicieuse saveur d’artichaut.”

Descendance assurée

Ne récoltez pas tous vos topinambours. Laissez quelques tubercules en terre pour assurer la récolte de l’année suivante. Le topinambour fait des bébés tout seul et très vite. Il peut même se montrer envahissant. Donc, tenez-le à l’œil ! 

Isabelle MORAND

Isabelle MORAND

Chroniqueuse Jardin chez FRANCE INFO, Directrice de rédaction du site Hortus Focus.fr, co-fondatrice de Thetapress
Origine : Veille – Curation
Signature : Isabelle Morand – Rendez-vous Jardin de France Info
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/jardin/jardin-cultiver-le-topinambour-au-jardin-et-en-pot_4305189.html

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

PRINTEMPS Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
Luc NAROLLES Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EVERGREEN Publicité - Pack Premium