L'info pour les pros !
10 Ans !
[Audio] Isabelle MORAND – Jardin. Comment cultiver le câprier en pleine terre ou en pot
12
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact

[Audio] Isabelle MORAND – Jardin. Comment cultiver le câprier en pleine terre ou en pot

Isabelle Morand Jardin France Info -Jaf-info Jardinerie

Ses fleurs sont belles et odorantes, ses boutons floraux et ses fruits délicieux.

Câprier épineux en fleurs.  (LEEMAGE VIA AFP)

Le câprier est une plante méditerranéenne mais vous pouvez le faire pousser un peu partout pour récolter vos câpres.

Si votre région ne connaît pas de fortes gelées, cultivez-le en pleine terre. Ailleurs, c’est forcément une plantation en pot et l’hiver en serre, en véranda ou dans n’importe quel endroit protégé des grands froids.

Les pieds au sec

Dans la nature, en Provence, en Corse, dans le Languedoc, le câprier (Capparis spinosa) est capable de s’installer tout seul sur des talus, des rochers. Il reste petit (environ 1 m), pousse lentement, et commence à donner des câpres au bout de deux ans.

Où l’installer et comment ? Les conseils de Jean-Marc Parra (pépinière Ah ! La ferme des saveurs, à Hure, en Gironde) :

“C’est un petit arbuste qui aime le calcaire, les terres bien drainées. Contrairement à ce qu’on peut penser, il aime bien la mi-ombre. Les plus beaux câpriers que j’ai vus en Andalousie poussent sur des rochers, sur des murets planqués du soleil. L’important, c’est qu’il ait du soleil le matin, ça lui suffit amplement. Et s’il a les pieds bien au sec, il peut supporter  -20°C.

Je vous conseille de l’installer contre un mur, à l’est, car il sera protégé du mauvais temps qui arrive quasiment toujours de l’ouest.

Jean-Marc Parra, pépiniériste

Jean-Marc Parra, pépiniériste spécialisé dans les plantes condimentaires et aromatiques.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

La cueillette des boutons floraux

Si vous voulez récolter des câpres, ne laissez pas s’ouvrir les fleurs. Pour faire des câpres maison, cueillez les boutons floraux (comme que vous retrouvez dans les bocaux industriels).

Leur goût est bien différent du celui des câprons, ces gros fruits de saveur douce qui apparaissent après la floraison. Ce sont eux que vous voyez souvent dans les épiceries italiennes. Ils sont de saveur plus douce et remplis de pépins qui craquent agréablement sous les dents.

Des fleurs magnifiques

Et si vous n’aimez pas les câpres, plantez tout de même un câprier. Vous profiterez d’une floraison splendide : “Plus l’arbuste va grossir, plus il offrira de fleurs. Et ces fleurs sont très, très belles. Elles sont blanches avec de grandes étamines jaunes ou bleues.”

Câprier avec boutons floraux, les câpres.  (LEEMAGE VIA AFP)

Recette express

Voici comment fabriquer vos câpres ou caprons maison.

– Dans un bocal, faites dégorger les boutons floraux dans du sel fin pendant 24 heures.

– Rincez, égouttez et remettez dans le bocal.

– Pour un petit bocal, mettez dans une casserole 15 cl d’eau, 5 cl de vinaigre et 2 g de sel. Portez à ébullition et versez sur les câpres (elles doivent être totalement recouvertes). Fermez le bocal.

– Conservez un mois au frais avant de déguster.

Vous pouvez utiliser la même recette pour faire des câpres de capucines, de pâquerettes, de ciboulette ou de pissenlits.

Isabelle MORAND

Isabelle MORAND

Chroniqueuse Jardin chez FRANCE INFO, Directrice de rédaction du site Hortus Focus.fr, co-fondatrice de Thetapress
Origine : Veille – Curation
Signature : Isabelle Morand – Rendez-vous Jardin de France Info
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/jardin/jardin-comment-cultiver-le-caprier-en-pleine-terre-ou-en-pot_4296629.html

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

AMORSA Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
Luc NAROLLES Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BARENGRUG Publicité - Pack Premium