L'info pour les pros !
10 Ans !
[Audio] Isabelle MORAND – Jardin. Comment bien choisir et planter un camélia
16
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Isabelle Morand Jardin France Info -Jaf-info Jardinerie
Isabelle MORAND

[Audio] Isabelle MORAND – Jardin. Comment bien choisir et planter un camélia

Les conseils de base pour réussir l’installation d’un camélia dans votre jardin ou en pot.

Camellia japonica ‘Mrs D.W. Davis’. Une obtention américaine de 1954. (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Le mois d’avril est le meilleur moment pour observer la floraison des camélias, et planter ces arbustes dans votre jardin ou en pot. Ils sont très présents en Bretagne, où la terre et le climat leur sont très adaptés. Mais on peut les planter un peu partout, sauf en terrain très calcaire, car ils détestent ça.

Max Hill est un expert en Camellia. Pendant 18 ans, il a présidé la section française de l’International Camellia Society.  (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Un jardin-collection dans l’Essonne

En région parisienne, j’ai rencontré Max Hill, un collectionneur de camélias. Dans son jardin de Briis-sous-Forges, en Essonne, un jardin de 1200 m2, entièrement consacré à ces arbustes. Il en a planté 180 environ, tous résistants au gel.

En plantant différentes espèces et variétés, il est possible d’avoir des fleurs de camélia pendant 6 à 7 mois : “Le Camellia sasanqua fleurit du mois d’octobre jusqu’en décembre. Les Camellia japonica prennent la relève à partir de janvier, suivis par les Camellia reticulata (originaires du Yunnan, en Chine) et une foultitude d’hybrides…”

Surtout pas de terre de bruyère !

Chez les camélias, les couleurs ne sont pas aussi diversifiées que chez les rhododendrons par exemple. On y trouve tout de même son bonheur entre le blanc, le rouge clair ou foncé, le rose plus ou moins soutenu. Il en existe aussi des jaunes, mais ils sont frileux, et donc, à cultiver en pot et à protéger l’hiver.

Côté plantation, il y a une bêtise à ne pas faire, c’est de planter dans de la pure terre de bruyère : “C’est une erreur grossière, explique Max Hill, la terre de bruyère est un substrat qui ne retient pas l’eau, et c’est l’échec à tous les coups. Le camélia périra de sécheresse. Il faut le planter dans un mélange de terre de jardin, de terre de bruyère (éventuellement), de tourbe et d’écorce de pin. N’utilisez pas non plus de terre “dite de bruyère”, ce n’est qu’un mélange de tourbe…”

Camellia japonica ‘Guilio Nuccio’. Ses grosses fleurs sont d’un beau rouge vermillon.  (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Aidez-le à développer ses racines

Avant d’installer un camélia, démêlez bien les racines avec les doigts ou d’un coup de jet d’eau (pas trop fort !).

Comme la plante a été élevée en pot, ses racines ont pris l’habitude de tournicoter dans le contenant. Pour qu’elle s’installe bien dans votre terre, elle doit perdre cette vilaine habitude… et prendre la bonne, celle qui consiste à faire ses racines en profondeur. Votre camélia sera plus costaud, plus vite.

Surtout pas d’engrais

“Pour qu’un camélia s’adapte, il faut environ 3 ans, comme la plupart des plantes d’ailleurs, poursuit Max Hill. Il faut qu’il développe seul ses racines en pleine terre. Donc, ne lui donnez pas d’engrais, sinon il ne prendra pas l’habitude d’aller chercher sa nourriture profondément dans le sol, et votre arbuste restera fragile.”

Une fois en terre, le camélia demande très peu de soins et même très peu d’arrosage.

Tea time…

Sachez enfin que vous pouvez également cultiver un camelia très particulier. Il s’agit du Camellia sinensis.

Ce sont ses feuilles qui sont récoltées, flétries, roulées, oxydées, séchées, tamisées, triées, et finalement emballées pour terminer dans nos tasses en vrac ou en sachet. Camellia sinensis, c’est en effet le nom botanique du théier.

Isabelle MORAND

Isabelle MORAND

Chroniqueuse Jardin chez FRANCE INFO, Directrice de rédaction du site Hortus Focus.fr, co-fondatrice de Thetapress
Origine : Veille – Curation
Signature : Isabelle Morand – Rendez-vous Jardin de France Info
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/jardin/jardin-comment-bien-choisir-et-planter-un-camelia_4359217.html

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Publicité - Pack Impact
AMORSA Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BARENGRUG Publicité - Pack Premium