A l’approche de la Saint Valentin, évènement incontournable du mois de février, FranceAgriMer analyse les données de l’année 2016 du marché de l’horticulture ornementale.

Les achats de végétaux d’ornement des ménages à l’occasion de la Saint Valentin 2017 sont en hausse vs 2016 (+10 % en volume et +11 % en valeur). En sommes dépensées, les roses représentent 74 % des achats des ménages pour l’occasion, suivies des orchidées (13 %) et des lys (8 %). Les fleuristes, qui concentrent l’essentiel des sommes dépensées pour l’occasion (63 %) perdent 3 points de parts de marché vs 2016, la jardinerie spécialisée (7 % des sommes dépensées) perd 2 pts et les marchés et foires (1 % des sommes dépensées) perdent 6 pts.

La grande distribution, en revanche, gagne 9 points de parts de marché versus 2016 et représente désormais 18 % des sommes dépensées. Répartition par circuit des sommes dépensées pour les achats de végétaux d’ornement pour la Saint Valentin 2017

Source : Panel consommateurs Kantar TNS en végétaux d’ornement pour VAL’HOR et FranceAgriMer, données 2017.

Téléchargement du fichier (PDF, Inconnu)

Téléchargement du fichier (PDF, Inconnu)

 


La Saint-Valentin 2016 – Achats de végétaux

FLEURS COUPEES VENDUES A LA PIECE VERSUS BOTTES / BOUQUETS DEJA PREPARES

En 2016, 15 % de foyers français ont acheté des fleurs coupées vendues à la pièce et plus d’un foyer sur 3 (37 %) ont acheté au moins une botte / un bouquet déjà préparé (ces deux catégories ne comprennent pas les bouquets pour le deuil, les fleurs achetées seules, les bouquets ronds et compositions). Au final, on estime à 143 millions d’euros les dépenses des foyers en fleurs coupées achetées à la pièce et à 406 millions d’euros celles en bouquets ou bottes déjà préparées.

Le fleuriste en boutique traditionnelle représente près des 2/3 des dépenses en fleurs coupées vendues à la pièce (64 %) et le fleuriste appartenant à une chaîne 12 %. Les marchés /foires représentent 9 % des dépenses en fleurs coupées vendues à la pièce.

Les dépenses des foyers par lieu d’achat en bottes ou bouquets déjà préparés se répartissent comme suit : 40 % chez les fleuristes en boutique traditionnelle, 20 % en grande distribution, 15 % chez le fleuriste appartenant à une chaîne, 12 % sur un marché / une foire.

Sources : Panel consommateurs Kantar TNS pour VAL’HOR et FranceAgriMer, données 2016.

Etudes_InfographieFCpiecedonnees2016_KTNS - JAF-info Fleuriste Jardinerie

Téléchargement du fichier (PDF, Inconnu)