A la Saint-Valentin, le 14 février prochain, de nombreux couples s’échangeront des mots doux et des fleurs. A cette occasion, l’Agence France Entrepreneur a décidé de mettre en avant le métier de fleuriste.

Le temps d’une semaine (du 12 au 16 février prochains), l’AFE ouvre en ligne et gratuitement sur son site internet, un dossier Projecteurs qui donne les clés aux futurs entrepreneurs pour mener à bien leur projet de vente de fleurs.

Grâce à ce dossier Projecteurs, l’AFE informe et oriente les futurs entrepreneurs dans leurs projets de création d’entreprises florales, un secteur en plein boom. S’ajoutant aux informations sur l’évolution du secteur et sur la conjoncture économique, ces dossiers à thèmes livrent des éléments de marché essentiels à connaître avant de se lancer dans un secteur d’activité.

À retrouver notamment dans ce dossier Projecteurs :

  • Les chiffres clés du secteur
  • Les éléments à savoir sur la concurrence (e-commerce, jardineries, grandes surfaces etc.)
  • Les informations clés sur les différents types de fleurs (fleurs locales, bio, durables etc.)
  • Les qualités à avoir pour devenir fleuriste (avoir le sens de la création, de la gestion etc.)

Au-delà de ces éléments d’étude de marché, ce dossier Projecteurs réalisé par l’AFE détaille aussi les éléments juridiques et réglementaires clés à connaître (emploi, ressources humaines, convention collective applicable etc.) mais également les aides financières pour se lancer dans l’entrepreneuriat (financements, gestion quotidienne, chiffre d’affaires etc.) ou encore des données importantes sur les normes de sécurité (équipements spécifiques, chambre froide pour conserver les plantes etc.).

Les dossiers Projecteurs et Emergence de l’AFE ont pour objectif d’aiguiller les futurs entrepreneurs qui souhaitent se lancer sur ces marchés en pleine évolution. Elle propose différentes publications comme : Epicerie fine – Débits de boisson, cafés et bars à thème – Bijouterie Horlogerie – Silver Economy– Economie Collaborative – Made In France – Commerce Équitable et bien d’autres encore !

Pendant la semaine de la Saint-Valentin,

retrouvez gratuitement ici le dossier :

Devenir Fleuriste

du 12 au 16 février 2018

(Après cette date : 16 euros)

CLIQUEZ ICI POUR VOUS RENDRE SUR LE SITE DE L’AFE

À propos de l’Agence France Entrepreneur (AFE)

L’Agence France Entrepreneur a pour objet de renforcer et mieux coordonner l’action nationale et locale en faveur de l’entrepreneuriat, prioritairement en faveur des territoires fragiles.

Son action vise en priorité à :

• favoriser les créations et les reprises d’entreprises plus pérennes et créatrices d’emploi ;
• aider au développement des très petites entreprises (TPE) et des petites et moyennes entreprises (PME) qui créent de l’emploi ;
• innover pour créer un cadre plus favorable à l’initiative économique.

L’AFE a pour membres fondateurs, l’Etat, la Caisse des Dépôts (CDC), Régions de France, le Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables (CSOEC), CCI France et l’Assemblée permanente des Chambres des métiers et de l’artisanat (APCMA).

 

Ajoutez à la dernière page :

JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste www.jardinerie-animalerie-fleuriste.fr – Site de Presse en ligne pour les Pros – Veille, Informations et Communauté en ligne



DEVENIR FLEURISTE

Vous voulez devenir fleuriste, ouvrir ou reprendre un commerce de fleurs ? Ce dossier Projecteurs de l’AFE présente notamment une analyse du secteur et une étude de la clientèle et de la concurrence pour réaliser un business plan; les règles de la profession (statuts, organismes sociaux, structures juridiques, régime fiscal); des informations sur les locaux, fonds de commerce et équipements.

 01/07/2017 –  35

 

Ouvrir une boutique de fleurs par passion

La vente de fleurs et de plantes d’intérieur repose sur des fondamentaux solides :

– les achats des ménages liés à l’engouement croissant des Français pour l’aménagement de leur maison ou de leur appartement,

– la joie d’offrir : les Français achètent des fleurs et des plantes à leur famille, leurs amis… pour les petites et grandes occasions (mariages, anniversaires, invitations, remerciements, muguet du 1er mai, Noël…).

Dans ce cadre, le fleuriste propose dans sa boutique une grande diversité de fleurs et de végétaux (fleurs coupées, bouquets, plantes en pot…), de parfums, de formes et de couleurs. C’est un métier-passion où l’on ne compte pas ses heures.

Devenir fleuriste : compliqué mais possible

Les artisans fleuristes sont majoritaires en termes de parts de marché, mais les réseaux de magasins sous enseigne (à l’image de Monceau Fleurs) progressent. De manière générale, le chiffre d’affaires des fleuristes a baissé au profit des circuits concurrents (grandes surfaces alimentaires, jardineries, grandes surfaces de bricolage et distribution par Internet).

Dans ce contexte, une des clés de la rentabilité de la profession est la maîtrise des stocks et de la logistique.

Comment devenir fleuriste ?

Le métier de fleuriste ne s’improvise pas :

– il est exercé au titre d’une activité artisanale principale ou secondaire. Une formation sanctionnée par un diplôme (CAP, brevet professionnel, brevet de maîtrise) est indispensable pour l’exercer,

– le fleuriste doit disposer d’équipements spécifiques (ses locaux doivent notamment être équipés d’une chambre froide),

– certains rentrent dans le métier après une reconversion professionnelle.

Les principales qualités du fleuriste :

– comme pour tout entrepreneur, il possède des qualités de gestion,

– il a le sens de la création. Il sait apporter des conseils personnalisés à sa clientèle et propose une offre moderne et adaptée à tous les budgets.

Quelques tendances et signaux faibles dans les boutiques de fleurs

– les ateliers d’art floral et la décoration,

– le commerce électronique et la communication digitale (ventes liées à la transmission florale, ventes réalisées sur les sites personnels des fleuristes, e-fleuristes, ventes générées via les réseaux sociaux,…),

– les plantes dépolluantes, la fleur locale, équitable, bio et durable…

Sommaire du dossier “Devenir fleuriste”

En bref

Chiffres-clés

Définition de la profession

Activités

Aptitudes

Eléments pour une étude de marché

Le marché (chiffre d’affaires du secteur et nombre d’entreprises)

Evolution du secteur (la consommation, les tendances du métier)

Clientèle (les particuliers, les entreprises)

Concurrence (l’organisation du marché, les parts de marché des circuits de distribution)

Créations et défaillances

Place du créateur (profil des artisans fleuristes, les atouts et difficultés de la profession d’artisan fleuriste, quelques portraits d’artisans fleuristes repérés dans la presse, conseils pour une étude de marché)

Principales entreprises (chiffre d’affaires des principales entreprises, principales franchises, principaux acteurs de la transmission florale, quelques “pure players” de la vente de fleurs sur Internet)

Les moyens nécessaires pour démarrer l’activité

Ressources humaines

Locaux

Fonds de commerce

Equipements, immobilisations, investissements de départ

Matières premières, fournisseurs, stocks

Les éléments financiers

Chiffre d’affaires

Prix de revient, marge, résultat

Besoin en fonds de roulement

Financement, aides spécifiques

Les règles de la profession

Contexte général

Statut

Organismes sociaux

Structure juridique

Régime fiscal

Contacts et sources d’information

Institutionnels

Organismes professionnels et divers

Formation

Concours

Sources d’information

Salons

Bibliographie

Ouvrages et études

Revues et sites internet