Publicité – Pack Impact

Publicité – Pack Impact

FMB / INOHA – Le Marché français du bricolage en 2018 : le secteur résiste

Chiffres 2018 du Marché Français du Bricolage JAF-info Jardinerie
251

Vues

comptoir

Publicité - Pack Premium

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

Surligneur de Talents ! Journaliste - Animateur de Communauté en ligne Conseil & Formation dans la Distribution Fondateur des Editions Média-Talents et du site de Presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste - 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature, du Bien-être et de la Décoration ! - Veille, Informations et Communauté en ligne pour les professionnels ! Depuis 1989 au cœur de la filière ! Ancien dirigeant d'une boutique Fleuriste et d'une Jardinerie-Animalerie. Indépendance et confiance : Président du Jury Fiacre d'Or | Meilleure Entreprise Fleuriste Française depuis 2017 Agent d'affaires de Philippe Collignon - Chroniqueur-Réalisateur Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. Membre : C2F + de 20.000 kms parcourus annuellement en train
Le bricolage est un des secteurs qui se porte le mieux sur le marché de l’habitat en zone de turbulence

En 2018, le marché français du bricolage est l’un des rares à afficher un bilan positif (+0,4%) avec un chiffre d’affaires qui se maintient à 26 milliards d’euros. Dans un contexte difficile, il reste le secteur le mieux préservé dans l’habitat.

Un marché qui se stabilise

Malgré une conjoncture incertaine, le bricolage assure sa stabilisation en 2018, et reste le premier marché du secteur de l’habitat. En effet, si le marché de l’immobilier ancien atteint son sommet en 2018, celui du neuf est en forte baisse (-7% d’autorisations de mise en chantier). Parallèlement, le moral des ménages en chute libre ainsi que le mouvement des gilets jaunes en fin d’année ont participé à une diminution générale de la consommation.

« Le marché du bricolage reste, en 2018, le premier marché des biens de consommation dans l’habitat et nous nous en félicitons. Malgré une année irrégulière et deux derniers mois incertains, notre marché a résisté. Il est à noter que les industriels que nous représentons ont poursuivi efficacement leur accompagnement des acteurs de la distribution du marché de l’habitat. Quant à INOHA, nous sommes attachés à maintenir un dialogue constructif et permanent avec la FMB », précise Jean-Eric Riche, Président d’INOHA.

Un mode de consommation recentré sur l’essentiel

Dans le bricolage, on constate que les modes de consommation évoluent. Les travaux de nécessité (isolation, confort thermique) semblent privilégiés par rapport aux travaux de décoration à visée esthétique.

Ce recentrage vers les besoins essentiels s’accompagne d’une évolution du comportement des consommateurs, qui se tournent vers l’ensemble des canaux de distribution (GSB, négoce, e-commerce, etc.) avant de réaliser leurs achats.

 

Les GSB restent largement dominantes

L’essentiel des achats reste capté par les Grandes Surfaces de Bricolage qui concentrent 76% du marché malgré la dynamique d’autres acteurs qui tirent leur épingle du jeu : le e-commerce (+18%) et dans une moindre mesure les négoces (+1%) qui s’adressent de plus en plus au particulier.

 

 

« Nous tenons à saluer la résistance de notre secteur qui, dans un contexte 2018 particulièrement difficile pour la consommation, a su tirer son épingle du jeu. Afficher la meilleure solidité sur le marché de l’habitat est la preuve de la pertinence du travail réalisé par nos enseignes et de l’expertise de leurs équipes. Nos résultats 2018 sont aussi le fruit de notre bonne entente avec les industriels représentés par INOHA avec laquelle nous poursuivons une collaboration en bonne intelligence », déclare Mathieu Pivain, Président de la FMB.

Des performances disparates selon les rayons

En 2018, les rayons les plus dynamiques sont liés aux travaux de rénovation : menuiserie (+2,4%), bâtiment (+2,2%) et chauffage (+2,3%). Cet univers progresse sensiblement à l’exception de l’électricité (-0,3%) qui complète ce pôle mais qui est en léger recul.

A l’inverse, les rayons peinture/droguerie/colles (-0,6%) et décoration (-3,3%), associés à des travaux à visée plus esthétique, sont en berne. Seul le rayon revêtements tire son épingle du jeu (+1,2%).

 

Un démarrage positif en 2019

Les chiffres du premier trimestre 2019 sont encourageants et témoignent d’un démarrage positif. Associés à des transactions immobilières toujours élevées et à des perspectives d’amélioration du pouvoir d’achat, ils incitent à la confiance pour l’année à venir.

Pour en savoir plus :

rafraichir la page si nécessaire

Téléchargement du fichier (PDF, Inconnu)

Publication à durée illimitée

Signature : Luc NAROLLES – Journaliste – Surligneur de Talents – Paris – 17/04/2019
Crédits Photo : Photo Générique ou logo société
Sources : CP FMB INOHA Conf Presse LN
Origine : Reportage – Interview (Original)
comptoir

Publicité - Pack Premium

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !

Votre opinion :

Laisser un commentaire

EVERGREEN

Publicité - Pack Premium

JAF

Publicité -Autopromo

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !