L'info pour les pros !
10 Ans !
AFAIA – Fertilisants : Qu’est ce qui est organique … ou qui ne l’est pas ?
65
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
AFAIA - logo - JAF-info Jardinerie
La rédaction de JAF-info

AFAIA – Fertilisants : Qu’est ce qui est organique … ou qui ne l’est pas ?


La fertilisation organique connaît un engouement croissant ces 10 dernières années, avec une orientation vers les fertilisants issus de sources renouvelables. Elle répond très exactement à ces attentes environnementales et sociétales, mais aussi aux orientations politiques, telles que le développement de l’Economie Circulaire, le pacte vert (Green Deal) avec sa déclinaison agricole Farm to Fork.

Cet essor donne à AFAIA une responsabilité importante concernant l’exemplarité de la mise sur le marché des fertilisants organiques, et donc une vigilance sur les revendications concernant le caractère « organique » d’un fertilisant.

Par ce courrier, nous attirons donc votre attention sur l’importance de la méthode de mesure du taux de matière organique pour éviter d’afficher des teneurs déconnectées de la réalité.

En effet, la méthode de mesure de la matière organique la plus communément répandue est la calcination (« perte au feu »). Elle consiste à porter un échantillon sec à 450 °C. A l’issue de cette étape, la matière organique est décomposée Par différentiel de masse avant-après calcination, la matière organique est déterminée comme étant la « perte au feu » c’est-à-dire la perte de masse après combustion de l’échantillon.

La méthode de référence est la norme applicable aux amendements organiques et supports de culture, NF EN 13039. Cette norme précise que la matière organique est la « fraction carbonée d’un échantillon sec et exempt de substances minérales ».

Il convient donc d’être particulièrement vigilant sur le domaine d’application de cette méthode, car si elle est appliquée sur des échantillons contenant une fraction non négligeable de matière minérale volatile, les résultats obtenus peuvent être anormalement élevés.

En effet, la matière organique ne peut être la perte par combustion à 450 °C que si les substances minérales contenues dans le fertilisant ne subissent pas de dégradation à cette température.

C’est, par exemple, le cas du sulfate d’ammonium qui commence à se décomposer dès 150 °C, donnant de l’ammoniac gazeux et d’autres oxydes, qui seront perdus lors de la calcination à 450 °C. La mesure de la matière organique est alors surestimée, et ce biais sera d’autant plus important que la teneur du sulfate d’ammonium est importante dans l’échantillon. En utilisant cette méthode inappropriée, le metteur en marché pourrait indiquer une teneur fausse en matière organique, et tromper l’utilisateur final.

Pour les fertilisants de type engrais organo-minéral (mélange de matières organiques et de matières minérales), la méthode la plus fiable pour déterminer la matière organique est la mesure du carbone élémentaire. C’est d’ailleurs celle qui est retenue par les experts du CEN/TC 260, dans le cadre du développement de la norme en lien avec le règlement UE 2019/1009. Le carbone organique est assimilé au carbone élémentaire, et le taux de matière organique est donné par le rapport : matière organique = carbone organique/0,56.

A noter, pour l’application de cette méthode dite du carbone élémentaire : il faut s’assurer que le fertilisant ne contient pas une fraction importante de carbone minéral sous forme carbonate. Si c’est le cas, il faut mesurer cette fraction carbone minéral et la déduire du carbone élémentaire pour obtenir le carbone organique.

AFAIA souhaite donc attirer l’attention des metteurs en marché, des laboratoires, des distributeurs et des utilisateurs, et appeler à une grande vigilance sur la façon dont la matière organique est mesurée aujourd’hui.

Il appartient à chaque metteur en marché de s’assurer d’une mesure adaptée à la nature de l’échantillon qu’il soumet à l’analyse, et de la cohérence de la déclaration. L’analyse des engrais organo-minéraux pouvant être complexe (large spectre de produits), il convient également au metteur en marché d’aiguiller les laboratoires en indiquant la nature (minérale, organo-minérale ou organique) de la matière fertilisante.

En l’absence de précision, le dosage du carbone élémentaire est le plus adapté. Et il appartient aussi à chaque laboratoire de mettre en oeuvre les tests de cohérence, qui évitent de publier des résultats où l’addition des teneurs déclarées en matière organique et en matières minérales serait supérieure à 100% de la matière sèche !

Au niveau européen, AFAÏA s’est saisi depuis plusieurs mois du sujet en participant activement aux travaux de normalisation initiés dans le cadre du nouveau Règlement Européen sur les Fertilisants (Règlement UE 1009/2019) afin de mettre en oeuvre des normes méthodes adaptées à la nature des échantillons. Une méthode dite du carbone élémentaire sera ainsi publiée pour les engrais organiques et organo-minéraux et une méthode dite de calcination sera publiée pour les amendements organiques et les supports de culture.

Il en va de la crédibilité de la filière de la fertilisation organique, pour laquelle AFAÏA et ses adhérents sont plus que jamais mobilisés.

A propos :

AFAÏA, le représentant pour la France des entreprises fournissant les matières fertilisantes et intrants innovants des cultures végétales durables. Le syndicat professionnel des acteurs de la filière des supports de culture, paillages, amendements organiques, engrais organiques et organo-minéraux, et biostimulants. Les produits, mis chaque année en marché par plus de 80 producteurs adhérents, représentent un CA cumulé de plus de 300 millions € et génèrent plus de 2000 emplois directs.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Communiqué de Presse
Signature : AFAIA
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Publicité - Pack Impact
AMORSA Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

DIGIFLOR Publicité - Pack Premium